Un frère et une sœur doivent cohabiter

L’histoire en quelques lignes : Simon (30 ans) est un jeune homme ambitieux mais solitaire. Il travaille sur un gros projet lorsque sa sœur, Caroline (33 ans) lui demande de l’héberger. Ils décident de mettre de côté leurs conflits passés pour reconstruire leur relation. C’est alors que Patrick (54 ans, le supérieur et mentor de Simon) décide d’embaucher Caroline. Patrick ignore le passé compliqué de la fratrie. Le frère et la sœur doivent à présent partager tous les aspects de leur vie. La cohabitation s’annonce compliquée.

C’est un court-métrage de fiction d’une durée prévue d’environ 10 minutes. Il parle de relation entre frère et sœur, de jalousie et de compétition. Il parle aussi de paresse, un problème avec lequel le réalisateur se bat. Il essaie, avec ce film, de mettre en lumière ses vieux démons.

Content

Des jeunes à l'oeuvre par passion

Ce projet est réalisé en intégralité par des jeunes passionnés. Il est dur de vivre du cinéma, particulièrement en Suisse. Mais c’est notre rêve à tous. Ainsi, ce court-métrage est un premier pas dans le cinéma professionnel. Cela donnera de la visibilité à toute l’équipe et dans ce milieu, c’est capital. La plupart des porteurs du projet sont membres de l’Association des Jeunes Vidéastes (Grand Prix Jeunesse 2017 de la ville de Lausanne) et de l’École de Cinéma de Genève-Lausanne. Ceci nous a permis d’acquérir de l’expérience, mais il est nécessaire de réaliser un projet de plus grande ampleur pour se lancer professionnellement dans le cinéma et réaliser notre rêve.

Content

Le minimum vital

Les 1800 CHF fixés comme objectif nous permettront de pourvoir à l’essentiel. L’équipe et les acteurs travaillant bénévolement, il est essentiel de leur offrir la nourriture et de rembourser les frais engendrés lors des transports. De plus, cela nous permettra de louer du matériel spécialisé permettant de réaliser des prises de vue autrement impossibles. Cela permet d’augmenter considérablement la qualité du film. Les derniers frais de base sont la location des lieux de tournage, un appartement et un bureau. Il est essentiel de pouvoir compenser les personnes concernées pour les frais engendrés.

Si nous parvenons à récolter 2000 CHF, nous pourrons acheter les consommables nécessaires au tournage. Piles, scotch, sacs poubelles noirs pour obstruer des fenêtres, etc. Cela nous permettra aussi de faire face à d’éventuels imprévus.

Si votre générosité nous permet d’obtenir 2500 CHF, nous pourrons acheter des costumes, des accessoires et des éléments de décor. Cela permet de donner des informations sur le mode de vie et l’état d’esprit du personnage et de jouer sur les couleurs et la symbolique pour ajouter de la profondeur au film.

Et si nous atteignons 3000 CHF, nous pourrons payer les frais d’inscription à des festivals reconnus. En effet, la plupart des festivals avec un tant soit peu d’importance demandent des frais d’inscription. La moyenne est autour de 50 CHF par festival. Cela ne garantit pas à notre film d’être projeté, mais ça lui donnera une chance. Et ces festivals sont synonymes de visibilité pour toute l’équipe, ce qui est capital.

Tour l’argent que vous nous verserez ira sur le compte de l’Association des Jeunes Vidéastes, sous gestion du trésorier.