Acquitté en première instance, aidons Alain condamné en appel suite à une plainte déposée par la Fédération de chasse du Canton de Neuchâtel pour calomnie, diffamation et injures.

Share crowdfunding project

CHF 9’289

116% of CHF 8’000

"116 %"
This is how it worksä

The «all or nothing» principle applies: The project only receives the funds if the funding target is reached or exceeded.

124 backers

16 days to go

Lutte anti-chasse

Acquitté en première instance pour avoir qualifié les chasseurs de «nuisibles» de «tueurs» et «d’assassins», j’ai été partiellement condamné en appel. La Fédération de chasse du Canton de Neuchâtel, à l’origine de la plainte, a voulu ainsi me faire taire dans la mesure où je suis l’un des plus ardents défenseurs de la vie sauvage en Suisse romande comme en Franche-Comté.

Je n’abandonnerai jamais mon combat, mais je dois faire face à de lourds frais judiciaires s’élevant à 10 000 francs suisses (frais de Justice, d’avocat et amende) sachant que je prendrai 2000 francs à ma charge.

Je suis soutenu dans ma démarche par les associations: Avenir Loup Lynx, SOS faons Neuchâtel et Le Pole des grands prédateurs

Figure de proue du militantisme nature

Je n’ai eu de cesse depuis mon adolescence de m’engager au service de la sauvegarde de la biodiversité.

J’ai contribué à la création du Rassemblement des Opposants à la chasse, en France. J’ai fondé par ailleurs un groupe de protection de la nature dans le Département du Doubs. Dans les années 80, j’ai participé à la surveillance des faucons pèlerins menacés par des trafiquants à la solde des Princes arabes. Un chasseur du Doubs, qui avait abattu sous mes yeux un milan royal, a été condamné suite à ma déposition en gendarmerie.

Je poursuis ma mission aujourd’hui en m’opposant avec force aux tirs de loups jurassiens et aux dispositions scandaleuses de la loi sur la chasse en Suisse autorisant le tir des lagopèdes alpins, des tétras lyres et des lièvres variables, autant d’espèces en déclin.

A quoi votre soutien va servir

Le résultat de la cagnotte me permettra d’alléger sérieusement l’impact pécuniaire de ma condamnation.

Je pourrai ainsi poursuivre ma mission de militant et d’activiste bénévole en étant libéré de la charge mentale et financière associée à cette condamnation.

Dans un passé récent, j’ai notamment organisé des manifestations pour m’opposer aux tirs de deux loups dans le Jura vaudois ainsi qu’à Besançon en septembre pour dénoncer l’appel de la FDSEA à tirer les loups et lynx franc-comtois.

J’ai en outre déposé une plainte contre la Fédération de chasse du Doubs pour destruction d’une espèce (le renard) utile à la nature et à l’agriculture. Je fais régulièrement du lobbying auprès des politiques et des décideurs, anime un réseau de militants, participe à des actions proposées par d’autres associations, donne des conférences et monte des expositions pour sensibiliser le grand public à l’exigence de protection du Vivant….

Si l’objectif est dépassé, deux associations se partageront le surplus:

  • SOS Faons Neuchâtel qui, à l’aide de drones, repère les faons de chevreuil avant la fauche et les soustrait aux lames des faucheuses.
  • Le Pôle des grands prédateurs (Département du Jura) se bat notamment pour la sauvegarde du lynx jurassien, victime de collisions routières et de braconnage.