Pour qu'un maximum de personnes romandes puissent participer à la manifestation pour le climat du 28 septembre à Berne, nous voulons acheter autant de billets de train que possible !

CHF 1’745

34% of CHF 5’000

"34 %"
This is how it worksä

The «all or nothing» principle applies: The project only receives the funds if the funding target is reached or exceeded.

49 backers

Concluded on 27/9/2019

Ce dont il s'agit

Le 28 septembre, un jour après la grève mondiale pour le climat et pour clore la semaine d’action pour le climat, une grande manifestation pour le climat «Climat de changement» aura lieu à Berne.

Toutefois, se rendre à Berne en train n’est pas donné à tout le monde. Les organisatrices*eurs de la manifestation ont négocié avec les CFF des trains supplémentaires et un contingent de billets à prix dégriffé mais la mobilisation est victime de son succès. Les places se sont toutes envolées très vite. En l’état actuel, un billet Genève-Berne aller-retour sans demi-tarif coûte par exemple 102 CHF. Or, nous pensons que chacun.e, peu importe ses moyens financiers, doit pouvoir venir manifester son mécontentement face à la politique environnementale actuelle en soutenant une transition rapide, solidaire et juste, et ainsi lancer un important signal à un mois des élections fédérales.

La manifestation du 28 septembre ne doit pas être grande elle doit être immense, elle doit marquer l’histoire ! C’est à cette histoire que vous contribuez en soutenant notre projet…

Merci d’avance !

Ce que mon projet a de spécial

Cette manifestation a le potentiel de devenir la plus grande manifestation pour l’environnement de l’histoire suisse. À un mois des élections fédérales, elle joue aussi un rôle tout particulier puisque qu’elle aura certainement un impact sur les personnes qui seront élues le 20 octobre et sur les décisions qu’elles prendront en matière écologique.

A quoi votre soutien va servir

Votre argent servira à acheter un billet pour un groupe aussi grand que possible pour le trajet Genève-Berne ainsi que pour le retour. Il permettra ainsi à de nombreuses personnes de se rendre à une manifestations à laquelle ils*elles n’auraient pas pu se rendre autrement, qui plus est de manière écologique.