Le projet : un premier disque indépendant

Produire un premier enregistrement est toujours un défi et trouver la symbiose nécessaire entre instrument et répertoire n’est pas facile. A la découverte de cet instrument exceptionnel qu’est le claviorganum de M. Ducornet et J.M. Tricoteaux, l’idée de produire un enregistrement s’est révélée de façon limpide et a hautement stimulé ma recherche de répertoire.

Malgré les vastes possibilités de diffusion de la musique sur internet à l’heure actuelle, un disque reste un objet précieux et tangible, qui offre un portrait à la fois de l’instrument, d’un programme et de l’interprète à un moment donné. Le disque est également un lien précieux entre artiste et auditeurs, un cadeau à offrir, une présence matérielle…

Une production indépendante est une aventure passionnante et riche.

Le projet, déjà amorcé, pourra voir le jour avec l’aide de votre précieux soutien, d’un montant libre ou à choisir dans les options proposées. N’hésitez pas non plus à partager le plus possible cette page Wemakeit à vos amis et contacts!

Tous les détails du projet se trouvent dans les lignes de description ci-dessous.

L'instrument et le répertoire

Le claviorganum

Véritable hybride, le claviorganum réunit un clavecin et un orgue en un seul instrument à deux claviers. Dans un esprit de curiosité et d’expérimentation, plusieurs instruments de ce type ont été construits à la Renaissance mais peu sont parvenus intacts jusqu’à nos jours.

La manufacture d’orgue de Felsberg (CH) et Marc Ducornet (Paris) se sont réunis sur commande du propriétaire de l’instrument pour créer en 2004 un claviorganum d’exception qui se trouve actuellement à Donneloye (CH). Inspiré de l’instrument de Ludovic Theeuwes conservé au Victoria and Albert Museum de Londres (1579) et des clavecins de Rückers, sa particularité est de permettre, grâce aux six jeux de l’orgue, des combinaisons sonores presque infinies.

Pour plus de détails techniques, voir http://www.tricoteaux.com/2-claviorganum.html

Le répertoire : Dr.John Bull et le manuscrit Messaus

Dans les rayons de la British Library se trouve un manuscrit vieux près de 400 ans, rédigé à Anvers dans les années 1620 et contenant des centaines de pages de musique pour instruments à clavier.

Cette vaste anthologie a été remarquée par les spécialistes de John Bull, grand virtuose des claviers de son époque, à qui le copiste du manuscrit (probablement le musicien flamand Guilielmus Messaus) attribue presque l’intégralité des pièces. Si certaines pièces concordent avec des œuvres de Bull dans d’autres sources anglaises, ces questions d’attribution restent délicates et c’est plutôt comme un panorama du répertoire dont pouvait disposer un organiste de Flandres qu’il faut considérer le contenu de ce manuscrit.

On y trouve en effet des oeuvres aussi bien anglaises qu’italiennes ou plus archaïques dans une admirable variété de styles. Toutes les facettes de l’esprit fascinant de cette période représentées, des fantaisies à l’imagination mélodique inépuisable, aux danses entraînantes et gracieuses, chansons populaires, pavanes graves et majestueuses et versets polyphoniques. D’extravagantes pièces romaines et napolitaines viennent compléter ce tableau.

Picture e927f79c b0e7 4494 a306 627ad14af6b1Picture 2ba07167 a05c 498b 89fd ad8d2bfff9df

La réalisation du projet et ses étapes

Le projet

L’intuition de valoriser cet instrument exceptionnel par l’enregistrement commençait à germer il y a 4 ans déjà. C’est cependant dernièrement que l’idée d’un projet de production indépendante s’est concrétisée. L’aventure pourra aboutir seulement sous certaines conditions…

L’enregistrement :

L’enregistrement a eu lieu grâce au magnifique travail de Marie Delorme Zuljian, preneuse de son, et au précieux matériel de Christian Berrut.

Les coûts pour trois jours d’enregistrement comprennent :

  • l’installation des micros et leur réglage
  • la direction artistique et la prise de notes

A quoi s’ajoute tout le travail qui suit l’enregistrement proprement dit:

  • mixage et montage
  • photos pour le livret
  • rédaction du livret et traduction en plusieurs langues
  • graphisme du livret (Nika Zuljan)
  • impression des CD
  • promotion et diffusion indépendante du CD via plateformes internet (iMusician)

Comment participer à la réalisation du projet ?

  • tout d’abord, en diffusant plus que possible cette campagne à vos contacts!
  • par votre soutien d’un montant libre ou à choisir parmi les options proposées. Il n’y a pas de petit don, chaque geste sera grandement apprécié!
Content