Un spectacle de marionnettes pour enfants dès 4 ans

Pierre est un petit garçon qui ne veut jamais manger sa soupe. Ses parents en ont assez de son comportement et son papa lui dit que la sorcière «Cornebidouille» vient voir, la nuit, dans leur chambre, les petits enfants qui ne mangent pas leur soupe ! Pierre ne croit pas à ces histoires de sorcières. Mais une nuit, il se couche et «Cornebidouille» vient le voir… C’est alors que les péripéties commencent.

Nathalie Wiget est institutrice et partage depuis de nombreuses années l’histoire de «Cornebidouille» avec les petits. De là est né l’idée de construire un spectacle de marionnettes pour les enfants de sa vallée.

Erika Wiget nommée von Rosen, metteur en scène et comédienne, a tout de suite accepté le défi de sa soeur et a proposé une collaboration avec son association basée à Genève. Celle-ci monte depuis 2008 des spectacles professionnels.

Julien Pouget, compositeur, s’inspire des répétitions et des personnages pour nous écrire deux chansons inédites, qui pourront être apprises très rapidement par les enfants. L’une d’elles sera reprise en choeur à la fin du spectacle.

Cécile Chevalier signe la création des marionnettes et du décor. Elle, qui parcoure les routes avec ses propres spectacles, a accepté le défi de rendre vivants les personnages du livre et nous invite à nous émouvoir à travers sa pâte artistique.

N’oublions pas Perrine Leclere, oeil attentif et bienveillant, pour nous aider à finaliser le spectacle, Jean-Pierre Wanner qui consolide le décor, Dorothée Lebrun qui nous éclaire et surtout France Jaton qui nous aide à tenir le cap.

Lourtier (Valais) 11 novembre 2017 à 11h et 17h, 12 novembre 2017 à 11h et 15h.

TAMCO (Genève) 19 novembre 2017 à 11h et 15h, 25 novembre 2017 à 17h30, 26 novembre 2017 à 11h et 15h, 2 décembre 2017 à 17h30, 3 décembre à 11h et 15h, 9 décembre à 17h30, 10 décembre à 11h et 15h.

Ce que le projet a de spécial

Les régions de montagne n’ont pas forcément une offre adaptée à cette tranche d’âge et ce projet permet d’offrir à la relève un moment de poésie.

Bien évidemment, il s’adressera à tous les enfants en âge d’aller à l’école et ainsi rayonner à travers la Suisse mais aussi au-delà.

Erika propose, dans cette mise en scène, d’allier la marionnette avec le chant et la danse. Ainsi les enfants découvriront une «Cornebidouille» à échelle humaine mais aussi l’inverse, une «Cornebidouille» minuscule !

«Cornebidouille» c’est aussi un auteur, Pierre Bertrand, qui nous a rejoints en 2016 pour participer à l’écriture de l’adaptation et des chansons. Ses histoires, éditées à l’Ecole des Loisirs, sont connues par un bon nombre de petites têtes, soit à travers des bibliothèques de crèches ou d’écoles.

«Lorsque Erika et Nathalie m’ont contacté pour me faire part de leur projet concernant l’adaptation de « Cornebidouille » en spectacle de marionnettes, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour leur répondre positivement. (…) c’est bien la première fois, que nous sommes impliqués directement dans la création du projet. (…) J’ai bien senti au cours de notre premier entretien, que leur implication, leur motivation auguraient d’emblée d’un souci de qualité artistique, tout autant qu’un désir de partage ludique vis-à-vis des enfants. (…) Du texte au dessin, puis du dessin à une représentation théâtralisée, permet à l’histoire de s’éclairer sous des angles différents et sous des formes de relations différentes au public. Longue vie donc à « Cornebidouille » Et un merci très chaleureux d’avoir tendu la main pour mener ensemble ce projet vers la lumière… des projecteurs évidemment ! Cornebidouillesquement vôtre !»

Pierre BERTRAND

Picture e160bbc1 cdb5 4ae4 a25c df7de4aa0494Picture ab37bf13 2310 4088 8000 ed61f921e487Picture af6cba7a 89f2 4570 b6ff 7df7d17a64c3Picture c58946b0 a32d 4ea4 bb39 33cc2839e3e6

A quoi votre soutien va servir

Nous souhaiterions que le plus grand nombre d’enfants puissent voir le spectacle et, pour ce faire, il doit être autonome, c’est-à-dire qu’il puisse être joué dans des salles polyvalentes éloignées des centres urbains. Nous devons, pour cela, investir dans l’achat de matériel technique : projecteurs sur pieds, mini-projecteurs, rideaux noirs, tapis de danse, matériel pour la diffusion du son, table de régie portative et un décor consolidé et adapté.

Votre contribution est essentielle pour que le plus grand nombre d’enfants puissent découvrir, en VRAI, «Cornebidouille» !!!