Vous venez de voir la première minute du film: nous avons besoin de votre soutien pour la post-production!

Le film

Ella Maillart fut l’une des plus grandes aventurières du 20 siècle, un personnage unique, une femme d’exception. Ce film retrace l’itinéraire hors du commun de cette pionnière qui eut le courage de vivre la vie qu’elle considérait sienne.

Depuis les Monts Célestes aux Sables Rouges jusqu’aux Oasis Interdites d’Asie centrale, parmi la jeunesse russe, au Caucase ou sur la Voie Cruelle d’Afghanistan, Ella nous a fait voyager. Elle nous a permis de regarder, grâce à ce qu’elle-même a vu, nous a donné envie de découvrir toujours plus, d’aller à la rencontre de l’autre, dans toute sa singularité et ses possibles.

Ella Maillart

Ella Maillart est née à Genève en 1903, mais très tôt le milieu confiné de la bonne bourgeoisie de l’époque se révèle trop étroit pour elle. Dès son plus jeune âge, elle se passionne pour la voile et gagne des régates à 13 ans déjà. Puis, la vingtaine affirmée, elle s’inscrit au championnat du monde de ski et fonde le premier club féminin de hockey sur terre à Genève. Son goût immodéré pour la voile l’amène à parcourir les océans avec son amie Miette de Saussure. Elle rêve d’aventure vers le grand large, mais son aspiration sera brisée par le mariage de son amie qui va choisir une autre existence. Ella assumera désormais seule son destin.

Ce sera Londres et Berlin, pour des petits boulots, mais surtout un premier voyage en Russie. Profession écrivain, reporter et photographe. A son époque, des métiers d’homme ! Ella fréquente la jeunesse moscovite, écrit son premier livre, « Parmi la Jeunesse Russe », voyage, voyage, voyage ! En Asie centrale, de Pékin au Cachemire, en compagnie de Peter Fleming, de Genève à Kaboul avec Anne-Marie Schwarzenbach, la sulfureuse. Ses expéditions sont de réels exploits, dont elle ramène plusieurs films et près de 20’000 photos, et qu’elle relate dans ses livres. « La voie cruelle » et « Oasis interdites », ces récits – parmi plus d’une douzaine de parutions – seront traduits en plusieurs langues et la rendront célèbre dans le monde entier.

En quête d’harmonie intérieure, elle passe cinq ans en Inde puis, de retour en Suisse, s’établit à Chandolin, au pied de ces montagnes majestueuses qui lui rappellent les Monts Célestes. Elle continue à voyager, emmenant de petits groupes avec elle, à écrire et à donner des conférences jusqu’à son ultime départ en mars 1997.

Mais qui fut vraiment Ella Maillart? Quels ressorts l’ont poussée, seule et à son époque, à se lancer à la conquête du monde ?  A braver les préjugés, qui confinaient les femmes à des rôles domestiques ?  Comment a-t-elle fait face aux regards critiques posés sur elle ? Quel héritage nous a laissé, 20 ans après sa disparition, cette femme qui reste d’une furieuse modernité ?

Le tournage en images

Le réalisateur

Raphaël Blanc a réalisé plus d’une demi-douzaine de documentaires parmi lesquels, on peut citer : « Arktos, le Voyage intérieur de Mike Horn » qui a obtenu 6 prix internationaux et a été vendu dans le monde entier. « Hans Erni, Un peintre dans le Siècle », ce film a été vu à ce jour par plus de 700’000 spectateurs avec 6 diffusions en prime time sur les 3 chaînes nationales. Pour la télévision, il a réalisé notamment : « L’Arête Valaisanne » et « Reine des 3 Pays ». Et en tant que producteur : « Sur les Traces de Fellini » de Gérald Morin », « Le Rodéo des Condamnés » de Nicolas Pallay et « La Légende de la Terre Dorée » de Stéphane Brasey. Actuellement, il termine la réalisation de son nouveau film : « Les Voyages Extraordinaires d’Ella Maillart ».

Le film sortira en salle en mai 2017, grâce à vous!

Suite à une erreur de notre part, voici le descriptif corrigé de la contrepartie d’un montant de 500.- :

– 1 entrée «famille» ou 6 places de cinéma pour la sortie du film en salle

– Le DVD du film

– Votre nom au générique de fin dans les remerciements de la production

– L’affiche du film au format 1/1 dédicacée par le réalisateur

– Le Livre dédicacé de Daniel Girardin, narrateur du film, « Ella Maillart, Sur les routes de l’Orient »