De quoi s’agit-il ?

Je m’appelle Yannick aka YNK, j’ai maintenant 22 ans, quelques précieuses expériences musicales derrière moi en solo, en duo ou en groupes et je suis très motivé à continuer sur cette merveilleuse voie qu’est la musique. J’aimerais enregistré mon premier EP constitué uniquement de compositions personnelles enregistrées avec un bassiste et un batteur. Avec une carte de visite comme celle-ci, je pourrais accéder à de plus grandes scènes, élargir mon public et pouvoir partager ma musique avec ceux qui sont là pour l’écouter. Je veux amplifier mes frissons et les offrir au plus grand nombre.

Pour mon projet, je souhaite garder de la spontanéité et de la simplicité à l’exemple de Gainsbourg ou de Brassens que j’admire. J’aimerais réaliser quelque chose d’original qui ne soit pas enfermé dans les limites de la musique commerciale d’aujourd’hui. Mon rêve est de pouvoir évoluer dans ma musique, élargir ma palette et collaborer avec d’autres musiciens et même d’autres domaines artistiques. Cet EP pourra m’ouvrir des portes. Mon besoin de création vient en partie de mes études de Lettres qui me confronte sans cesse à la crème de la pensée humaine et aux sommets de la poésie. Mes textes véhiculent un réel message qui demande une écoute bienveillante et attentive.

Content

Quelles ont été mes expériences ?

J’ai pu enregistré 4 chansons en studio en 2014 puis j’ai gagné le concours Voicestar à Crissier en 2015, ce qui m’a permis d’enregistrer un single et un clip: Mosquito.

J’ai pu me produire au Venoge festival, au Lapin Vert à Nendaz, au festival du Passage et au Qwertz notamment. J’ai aussi participé à l’édition de 2015 de The Voice France qui fût une expérience intense et riche mais un peu décevante sous divers aspects. J’ai gagné le concours de fêtes de la Musique à Lausanne et le concours Michel Berger à Paris en janvier de cette année. Je me produis seul avec ma guitare et ma pédale loop ou parfois en duo ou en trio. Dans mon entourage je ne compte plus le nombres d’artistes montants avec qui j’ai pu jouer ou enregistrer des démos (MONO-TONE, Salomé Reymond, Lucas Minisini, Yoachim Graber). Ces diverses collaborations m’ont permis d’aborder le rock psychédélique, la techno, la chanson française et d’enrichir encore mes envies.

Pourquoi me soutenir ?

J’ai l’impression que je peux amener un souffle nouveau à la musique suisse grâce à mes influences et à mes textes. Je pense qu’il manque cruellement d’artistes qui se lancent et acceptent ce pari fou. Je suis heureux sur scène, je vois des sourires. J’ai du temps et de l’énergie à consacrer à cela. Votre aide sera le tremplin et je serais l’acrobate, enfin… le musicien !

J’ai besoin de votre soutien pour pouvoir réaliser mon rêve. Si vous contribuez à cette aventure, je vous promets un résultat à la hauteur de votre générosité, un EP qui arrivera directement dans vos chaumières. Merci de votre aide !