Notre projet, son but

ENGAGER UN PROFESSIONNEL ET FORMER UN(E) APPRENTI(E)

Pour assurer la mission du centre de soins, il faut que le comité soit épaulé d’une part par une personne qualifiée. D’autre part, la formation pour le CFC de gardien(ne) d’animaux est très demandée, le nombre de places rare mais, ce projet, s’il abouti, pourrait permettre à un jeune d’être formé chez Erminea.

La présidente possède le CFC de gardienne d’animaux ainsi que les papiers de formatrice pour apprentis. Elle est entourée de quelques bénévoles fidèles et deux vétérinaires. Le problème est que les gens qui viennent gratuitement, le font dans la mesures de leurs disponibilités, et nécessitent une formation parfois importantes selon les soins à donner. Vu l’influence très importantes des animaux blessés arrivant au centre, le temps pour l’encadrement de bénévoles manque. Ce temps est très précieux pour la mission de base: soigner, prendre des décisions selon observations et diagnostics, remettre en liberté.

Même la recherche de dons s’avère difficile, simplement par manque de temps. Ainsi, nous faisons appel à votre générosité pour pouvoir soigner et rendre la liberté à de nombreux oiseaux victimes d’accident contre des vitrées, des renards victimes d’empoisonnement, des chevreuils victimes de la route, des hérissons victimes de débroussailleuses et tondeuses. Oui, la faune sauvage victime de l’Homme. Même si malheureusement il faut euthanasier ces bêtes, donnons leur la possibilité de s’endormir dignement sans souffrance. Et la plus belle récompense: la remise en liberté Pour de nombreux oiseaux par exemple, pour les famille d’hérissons orphelins mais suffisamment costauds pour à leur tour trouver l’amour et faire des petits! Il y a eu déjà tellement de magnifiques émotions, aider-nous à pouvoir continuer.

Le centre Erminea recueille les animaux de la faune indigène trouvés blessés ou abandonnés dans le but de les relâcher dans leur environnement.

Fonctionnement du centre :

Le centre accueille certaines espèces de mammifères suisses (écureuils, hérissons, lièvres, fouines, putois, hermines, blaireaux, renards, …) ainsi que toutes les espèces d’oiseaux endémiques trouvés blessés ou orphelins.

Cet accueil est temporaire : il n’est fait que dans le but exclusif d’un retour à la vie sauvage. Les animaux sont relâchés, dans la mesure du possible à proximité de leur lieu de découverte. Ainsi, ils peuvent retrouver leur territoire. Cette méthode permet également de ne pas modifier les écosystèmes existants.

Les soins journaliers ainsi que les nettoyages se font par des bénévoles avec l’aide et la supervision du comité. La vétérinaire (membre du comité) s’occupe des opérations au sein de son cabinet à Lausanne et fait des visites régulières au centre pour un bon suivi médical des animaux et pour éviter le stress du transport jusqu’au cabinet. Nous travaillons également avec d’autres vétérinaires qui se déplacent au centre ou qui nous aiguillent par téléphone. Nous recensons les animaux de la faune arrivés au centre dans un fichier informatique. Ainsi nous avons le suivi de chaque animal. Pour les oiseaux, nous collaborons avec des ornithologues, la Vaux-Lierre et le Centre de Réadaptation des Rapaces.

Depuis l’ouverture du centre en mars 2018 jusqu’au 31 décembre 2018, nous avons accueilli et soigné:

  • 546 animaux
  • 286 ont pu être relâchés

Malheureusement certains sont décédés pour cause d’hémorragie interne ou trop faible ou ont dû être euthanasiés pour cause de maladie ou séquelle neurologique irréversible.

Picture 625b350f c5b3 4845 aab7 84745a1a7508Picture e723005a 2c65 4d78 976a 112a830f981bPicture 00b601dc afb9 4fe7 bb59 8d586c75c03aPicture 305fbe13 3242 4d0a 8603 59278b0e173cPicture 9c6f5013 2855 48a6 8ad1 7665df931597Picture c88eb96b cfbb 4ad9 ada6 9471ef3bfeb3Picture 5a959ae5 fb4f 4183 b485 cfd1be19ae98Picture baa83b71 4ec8 41c1 9ad8 e8e9590c7a52Picture 8b0aa08d 459c 41d2 a1a2 97d59794004fPicture eba7a4d5 d7ad 4519 ad7c 7ded8f719c38Picture 159688cb d923 4e56 97c1 3c1ebd18dcfbPicture 8466bb42 0cf4 4a66 a920 b86f939faa3d

Votre soutien nous permettrait de poursuivre notre activité

Le but d’Erminea est de permettre aux personnes qui trouvent des animaux blessés d’avoir un endroit d’accueil et de prise en charge rapide et professionnel. Cette infrastructure est capable d’apporter les soins nécessaires à l’équilibre et aux besoins des animaux. Le centre permet de remplir sa mission autant pour la protection des animaux de notre faune que pour la biodiversité, tant par une activité directe (par la sauvegarde d’espèces rares et menacées) qu’indirecte (en évitant que des animaux soient relâchés dans un milieu qui n’est pas adapté).

Content

Votre soutien: notre avenir et celui de centaines d'animaux

Le site Jobp.ch propose une idée des salaires moyens selon les corps de métier. Nous sommes optimistes, rêveurs peut-être, mais nous sommes au pied du mur, il nous faut de l’aide. Donc pour une personne à 100% durant 1 an, avec les charges sociales, il nous faudrait 60’000 francs suisse (il y aussi une petite contribution au site wemakeit.ch, normal!). Oui, c’est énorme, mais la faune sauvage a-t-elle un prix? La valeur du cœur pour commencer. C’est tout ceci que les bénévoles donnent au protégés du centre Erminea.

Picture e13efa16 a1e1 4692 8a2b 8ed935ae6912Picture 18c2248b 161b 4bc3 ab06 4e4509c5f8a1