La fragilité psychique au temps de l'économie néo-libérale

Ce lieu est une île dans la ville, un jardin extraordinaire comme dans la chanson, sauf qu’il est réel, bien qu’improbable au coeur de Genève. Il ne survivra pas à l’extension de la gare Cornavin, déménagera ailleurs sans doute, mais de ce lieu je veux garder la mémoire. Ainsi que des pratiques des trois accueillant-e-s professionnel-le-s qui y reçoivent tous les jours 25 à 30 personnes depuis environ 30 ans, l’âge de la retraite approchant pour deux d’entre elles. J’évoquerai cette posture professionnelle remarquable, dresserai des portraits des personnalités originales et touchantes qui fréquentent ce lieu et mettrai en lumière l’importance cruciale du jardin et des grands arbres pour le bien-être des usagers de ce lieu, avant d’ouvrir sur la problématique plus générale de la fragilité psychique dans notre société d’auj. …et de demain !

Ce que mon projet a de spécial

1) Toutes les images tournées dans l’atelier l’ont été avec mon IPhone7+ monté sur un gimbal OsmoMobile. 2) Je collabore avec un coach vidéaste qui crée des projets de «responsive storytelling» (en français:narration combinatoire). Le projet se fait donc en 2 temps : d’abord un pilote de plusieurs dizaines de clips sur internet, et dans un second temps - et selon la réponse de la communauté et les souhaits de certains publics cible - le montage de ces clips en un long métrage.

A quoi votre soutien va servir

Votre soutien me permettra de constituer une équipe et solliciter les compétences de divers professionnels :

  • un coach vidéaste et/ou un mentor documentariste pour l’écriture et la réalisation
  • un-e monteu-r-se pour peaufiner et préparer les clips que j’ai déjà tournés.
  • un-e web designer pour réaliser le portail dédié en responsive storytelling, (sur le modèle du portail www.journalistory.ch)
  • un-e graphiste pour réaliser les supports de promotion et me déplacer pour le présenter dans diverses institutions et associations.