facebook.com/LanterneMagiqueFilm/

thomasqueille.com/lanternemagique

Résumé du film

A la suite d’un accident vasculaire cérébral, PAUL, 85 ans est paralysé et dans l’incapacité de parler. Privé de son indépendance, il est contraint de quitter la ferme où il a vécu toute sa vie pour un établissement spécialisé. Alors que la famille de Paul prépare les cartons et trie les affaires qui ne lui serviront plus jamais, sa petite fille SARAH découvre une LANTERNE MAGIQUE. Un mystérieux objet qui replonge aussitôt Paul dans une enfance qu’il avait presque oublié: Quand il se réfugiait dans sa cachette secrète pour échapper aux violentes disputes de ses parents. Une cave obscure où la lanterne magique lui apportait un peu… de lumière et de réconfort.

Qu’est ce qu’une lanterne magique ?

Une lanterne magique est l’ancêtre du projecteur à diapositive.

Content

Notes du réalisateur, en bref !

«La lanterne magique» est un film très personnel qui aborde des thématiques universelles (l’enfance, le temps qui passe et le délitement des liens familiaux) dans lesquelles chacun peut se reconnaître. Nous sommes tous confrontés au placement d’un être cher en maison de retraite. Situation délicate et éprouvante qui révèle notre incapacité à savoir quoi faire des personnes âgées lorsqu’elles perdent leur autonomie. Elles deviennent souvent un fardeau pour les membres de leur famille qui, plongés dans la vie active, ne peuvent / veulent pas s’en occuper. Par manque de temps, mais aussi par peur de voir un proche dépérir. Parce que la Mort est un sujet tabou et que les personnes en fin de vie en sont l’incarnation vivante qui nous renvoient à notre propre finitude.

MAIS si les thèmes abordés dans «La lanterne magique» sont graves et difficiles, j’ai voulu dès les premiers mots sur le papier réaliser un film lumineux. Nous avons tous oeuvré pour apporter de la poésie et de l’espoir dans une situation qui, dans la réalité, en est trop souvent dépourvue. Lors du tournage, en voyant les comédiens se mettre dans la peau des personnages, j’ai su que «La lanterne magique» serait un film émouvant qui pose des questions plutôt que d’apporter des réponses toutes faites. Un film dans lequel chaque spectateur se reconnaîtra d’une manière ou d’une autre.

Pour plus d’infos, téléchargez le dossier de production

Le réalisateur

A l’âge de 9 ans, j’ai décidé de vouer ma vie au 7ème Art. Entouré de ma famille et de mes amis, j’ai réalisé quelques courts-métrages. Après ma formation professionnelle (Ecole de cinéma de Genève) je me suis surtout concentré à collaborer sur les projets d’autres réalisateurs en qualité d’assistant réalisateur, de caméraman et surtout de chef monteur. Depuis 2009, j’ai travaillé régulièrement avec le réalisateur Pierre Morath, et notamment sur les films documentaires à succès «Chronique d’une mort oubliée » (2012 – nymphe d’or au festival de télévision de Monte Carlo et nombreuses sélections en festival) et « Free to run » (2016 – au cinéma dans le monde entier). Devenu monteur indépendant, j’ai récemment monté (entre-autres) plusieurs émissions et documentaires pour la Radio Télévision Suisse romande. Je suis actuellement en co-écriture d’un premier long-métrage avec mon collaborateur de toujours Pierre Morath.

Téléchargez la bio/filmographie du réalisateur

Content

Les comédiens

J’ai eu la chance de travailler avec trois grands comédiens suisses que sont Maurice Aufair, Isabelle Caillat et Christian Grégori. Tous ont avec enthousiasme et passion incarné le trio générationnel qui se retrouve dans la ferme familiale, le temps de faire les cartons…

Picture ba8617d6 c11d 4e68 b8b0 26c1a242ef4fPicture 637ff7a1 613d 4b3a 97c5 3f2a26edea2fPicture f60eb2bf b3a9 4f7c b559 0ead48fc8fbf

Le tournage

Grâce au soutien de La Ville de Carouge et à des fonds propres, j’ai pu m’entourer d’une petite mais formidable équipe de professionnels avec qui j’ai l’habitude de travailler et qui ont fait leur preuve.

Nous avons tourné dans une vieille ferme dans la campagne genevoise. Un véritable décor de cinéma qui nous a gratuitement été mis à disposition par sa propriétaire.

Nous avons également du recréer une cave dans les années 30, et ce avec les moyens du bord.

Des décors magnifiques qui, de part leur originalité et l’âme qui s’en dégage, renforcent la détresse du personnage de PAUL de devoir quitter cet endroit où il a toujours vécu.

Picture a526a7e7 efc8 44db a45e 1ae7e3c01085Picture 0363c0d0 a146 4fcc 9c30 f7aaa9882f1f

Nous avons besoin de vous !

Une histoire est faite pour être racontée. Un film est fait pour être vu… et ce par le plus grand nombre. Mon premier objectif est de terminer et présenter «La lanterne magique» en concours au prestigieux festival de Locarno en août prochain, puis de le distribuer en festival partout autour du Monde.

Nous sommes actuellement en cours de montage mais il nous manque CHF 5’000 pour financer les dernières étapes du film que sont :

  • L’ENREGISTREMENT DE LA MUSIQUE avec de vrais instruments et des musiciens professionnels. Une musique magnifique composée par mon frère Kevin Queille avec qui je travaille depuis toujours et qui a une importance capitale dans ce film.
  • LE MIXAGE EN STUDIO qui consiste à faire les bruitages, les balances, le traitement et l’harmonisation du son.
  • L’ETALONNAGE, c’est-à-dire uniformiser les raccords entre les images montées et surtout donner un style visuel au film.

Des étapes cruciales qui donnent corps au récit. Pour vous donner à VOUS spectateurs le sentiment que tout est continu et fluide. Pour que l’émotion et la magie opère. Ces étapes prennent du temps et demandent des infrastructures (studio, logiciels) qui coûtent chères. Mais avec votre aide, tout est possible. Et je sens que ça en vaut la peine.

Alors MERCI POUR VOTRE SOUTIEN ! Thomas Queille, réalisateur