¯\_(ツ)_/¯Oups, la vidéo a été retirée par l’initiateur du projet.

Tournée d’un spectacle de théâtre d’ombre en Afrique

Deux compagnies de marionnettes francophones, distantes de 4444 km, ont monté ensemble un spectacle. L’une est suisse, l’autre est ivoirienne. Il s’agit d’un spectacle jeune public de théâtre d’ombre à partir d’une légende ivoirienne. Nous avons beaucoup joué pour le public suisse et français : Notre spectacle a déjà été vu par 4040 spectateurs durant 58 représentations, en Suisse romande, à Zurich et à Paris. Cet automne, il sera présenté au Festival Mondial de la Marionnette de Charleville-Mézières.

Notre projet : jouer ce printemps une vingtaine de fois pour le public africain de l’Ouest dans des Centres Culturels français et des écoles.

Distribution

Production : Cie Deux Fois Rien, Genève

Collaboration : Cie Pataclowns, Cotonou, Genève

Auteur : Michel Beretti

Mise en scène : Christelle Nicod

Collaboration artistique: Fatna Djahra

Interprétation : Fidèle Baha, Anne Compagnon et Hyacinthe Brika Zougbo

Musique: Sylvain Fournier

Scénographie et construction: Anne Compagnon

Construction : Dominique Moulin, Mireille Streckeisen

Création lumière: Jean-Philippe Monteiro

Nos objectifs

• faire découvrir ce spectacle aux enfants au Bénin, au Togo et en Côte d’Ivoire.

• présenter une version inédite de la Légende Baoulé, qui valorise la parole et le statut de l’enfant.

• faire découvrir la magie du théâtre d’ombre à un public africain qui connaît peu cette technique théâtrale.

• présenter un spectacle jeune public à des enfants qui n’ont que rarement l’occasion d’y assister.

Content

Coût de la tournée

Nous avons besoin de 7000 frs. Cette somme couvrira les billets d’avion et les déplacements à l’intérieur des pays. Les salaires, frais d’hébergement, de repas et d’administration seront pris en charge par d’autres sources de financement. Les lieux d’accueil participeront au financement avec des cachets. Nos frais sont réduits au maximum: nous n’avons pas de technicien car nous gérons notre régie (son et lumières) nous-mêmes, tout en jouant. Nous logerons dans des communautés religieuses, des hôtels bon marché, ou chez l’habitant.

Content