LE FILM

La nuit au port est mon court-métrage de diplôme de l’écal. Il est co-produit par l’Écal et Collection Films : https://collection-film.com/videos/cinema/

C’est un court-métrage d’environs 20 minutes qui se tournera au port autonome de Strasbourg (Alsace, France) durant la mi-avril.

SYNOPSIS:

Le port de Strasbourg la nuit. Les quais, les containers, le fleuve… Le port est désert, un chien aboie au loin. Le bruit d’une masse importante tombant àl’eau résonne dans ce paysage industriel. Dans l’ondulation du fleuve, un corps sans vie sombre progressivement pour finalement disparaître dans les profondeurs du Rhin.

Émile, 20 ans, est un jeune agent de sécurité. Il travaille et habite dans le quartier du port de Strasbourg. C’est un garcon solitaire qui mène une vie tranquille et rangée. Depuis plusieurs semaines, des disparitions de dockers sont signalées. C’est dans ce climat inquiétant, qu’un soir de pleine lune, Émile va faire une rencontre étrange lors de sa ronde quotidienne. Au bord du quai, dans l’obscurité, il aperçoit une jeune femme à la longue chevelure rousse sortant de l’eau. La mystérieuse « créature » reste là, à chanter mélodieusement. Ils échangent un regard puis un sourire. Émile l’observe hypnotise mais la jeune femme disparaît brusquement avant qu’il n’ait pu s’approcher d’elle. Dès lors, le visage de cette « sirène » ne cesse de le hanter. Il veut absolument la revoir.

À l’origine de ce projet, je voulais retourner dans cet endroit étrange et inquiétant, ce lieu entre deux pays que je connais bien : le port autonome de Strasbourg .Le port se trouve dans une région où j’ai grandi. Il me semblait évident d’y retourner pour y raconter une histoire.

Dans ce court-métrage, je veux raconter l’obsession d’un jeune homme pour une créature fantastique, pour un fantasme. Le personnage d’Émile est hanté par la créature de ses rêves, il va tout faire pour la retrouver et dans un acte ultime, il choisit de disparaître pour elle.

Content

L'ÉQUIPE TECHNIQUE

Pour réaliser ce film, une très belle équipe a été constituée :

  • 1ère assistante à la réalisation : Malika Pellicioli
  • Scripte : Sonia Pfeuti
  • Chef opératrice : Alessandra Jeanneret
  • Assistant opérateur : Guillaume Brandt
  • Chef électricien : Romain Schar
  • Électricien : Maxime Beaud
  • Conception costumes : ÉLéonore Dumas
  • Maquillage et coiffure : Sandrine Thomas
  • Décors : Jeanne Vrastor
  • Régie Générale : Thomas Do Rego
  • Assistant régie : Timothée Logel

LES COMÉDIENS :

Nous avons pû durant une série de casting à Paris trouver les trois comédiens principaux :

Émile : Louis Peres (Jeune comédiens de 21 ans issus des cours Florent à Paris)

La sirène : Sarah-Megan Allouch Jeune comédienne prometteuse avec déjà une belle filmographie.

Nasser : Sélim Zahrani (Comédien prometteur sortant du Conservatoire de Paris)

Picture 3d2d272a 55e3 4070 97ad 5f678d91bc0aPicture a1e9b8ec d165 465f b7e5 9f6f9943aa5dPicture 151b4155 347b 42fa 8bca 452dcbabc70a

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Nous avons besoin de votre soutient pour que ce film se fasse dans de bonnes conditions.

Cet argent nous permettrait de :

-De rémunérer le poste de scripte. Alors que nous prévoyons un recours aux effets-spéciaux, la présence d’une scripte va être nécessaire pour des questions de raccords. Et c’est un poste que nous ne pouvons pas rémunérer actuellement.

  • De financer la réalisation de la robe de la sirène. La conception de cette robe demande un travail précis et originale à partir de matériaux très spécifiques. Ce travail va être réalisé par une plasticienne Strasbourgeoise: Éléonore Dumas.

  • Louer les costumes des agents de sécurité. Même si nous avons réussi à trouver des arrangements pour avoir des uniformes à moindre coup, nous avons quand-même besoin de financer une partie.

  • De pouvoir financer les accessoires du films. Il y a un beau travail à faire au niveau des décors pour appuyer l’univers du film. Pour cela, il nous faut pouvoir bien accessoiriser les différents décors.

  • Défrayer une partie de l’équipe artistique et technique.

  • Bien nourrir l’équipe ! «Bien manger c’est le début du bonheur.»

Les contributions sont récompensées par différentes contreparties. :-)