Les motivations et les besoins de faire ce film

A l’aune du creusement des inégalités sociales et de la destruction de la planète, de la montée de l’extrême-droite et des violentes répressions étatiques des mobilisations, même pacifistes, de par le monde et y compris en Suisse, la question concrète des rapports de force ainsi que celle de l’usage de la violence en politique semble à nouveau se poser, tout comme la recherche de solutions collectives d’auto-défense populaire.

Comment les moyens marquent-ils les fins? Quels sont les limites et le coût intime et collectif de la rébellion? En quoi les contextes et moyens de luttes ont-ils changé? Quelles sont les spécificités des luttes sociales et politiques aujourd’hui?

Pour en débattre, cinq militant·e·s d’hier et d’aujourd’hui sont réuni·e·s dans un dispositif vieux comme le monde: le cercle de parole autour du feu, élément symbolisant la destruction et le renouveau.

Picture 0cbf5a01 4f25 4f48 b471 d2a810c300c2Picture b090e6ec d12d 4af8 bf16 0e6220f9b583Picture 03ec57bb 8d9f 4732 96e4 8a90c1fcdfe1

Un «nuit-clos» pour interroger la révolte en Suisse

Autour d’un feu en pleine forêt, les sexagénaires anticapitalistes Jacques Fasel et Daniel Bloch dialoguent avec des militant·e·s actif·ve·s dans le paysage romand actuel. Il y a 40 ans, les deux hommes ont fait le choix des armes après avoir été emprisonnés pour objection de conscience. Suite à divers braquages ou «expropriations», ils ont tous deux passé une dizaine d’années en prison et quelques autres en cavale.

Les activistes contemporain·e·s présent·e·s à leurs côtés se mobilisent quant à eux·elles contre les oppressions de genre, de race, de classe et la destruction de l’environnement. Quels regards portent-il·elle·s sur l’utilisation de la violence dans les luttes? Ciblent-il·elle·s des actions où celle-ci n’est que symbolique ou défensive? Privilégient-ils·elles la voie pacifiste à tout prix?

Pendant une nuit blanche comme une page, les protagonistes évoquent les racines de leur engagement, ses contours et les empreintes qu’il a déposé sur leurs sphères personnelle, sociale et matérielle. Des tableaux vivants, portes d’entrée dans leurs imaginaires et souvenirs, émanent par instants des flammes, tout comme des archives historiques.

Content

Pourquoi ce projet est important, pourquoi nous soutenir?

Nous pensons qu’il est important que ces questions essentielles sur l’investissement dans des combats à mener aujourd’hui atteignent un grand nombre de personnes. Ainsi, nous avons choisi d’en faire un film pour le cinéma, espérant toucher le grand public et une distribution dans les salles. Nous avons pu trouver une société de production de film, DOK MOBILE à Fribourg, qui nous soutient dans nos démarches et qui a décidé de s’investir dans ce projet.

Après de longs mois de préparation et de recherches, nous sommes prêtes à tourner avec les protagonistes qui nous accordent leur confiance, mais il nous faut votre soutien pour compléter le budget de production et ainsi nous permettre de rémunérer notre équipe technique et assurer des conditions de tournage optimales.

Soutenez le film et découvrez nos contreparties, introduites par des proverbes d’horizons divers…

Picture 3775ecbd d04f 451f 89bc f91e7f4fb588Picture a29253dc 48f0 47fd aae6 ae1417e2dd27Picture 2671ada3 d0fb 41ff 9877 1f6d4f50839e