Transmission au féminin

Le film MATRICES prend place au théâtre de La Parfumerie, à Genève, en pleine crise sanitaire, où une jeune compagnie crée une pièce de théâtre. Le spectacle qui s’y répète est basé sur des enterteiens que les deux porteuses de projet, Clea et Charlotte, ont menées avec leurs propores mères, Sandra et Anne. Le spectacle questionne la notion de transmission et de mise au monde, et les deux mères sont sur scène aux cotés des comédiennes. Pour le film, la réalisatrice Sophie Dascall s’est immiscée dans les répétitions. Elle a suivi Charlotte et Clea dans leur intimité, hors du plateau, ainsi que dans la relation qu’elles ont avec leurs mères. Le film investit les questions que les deux créatrices se posent. Elles ont la trentaine, sont artistes, n’ont pas d’enfants. Les mères, quant à elles, ont l’âge de la ménopause. Entre les deux générations se trouve le temps de la potentielle maternité ainsi que toutes les questions, envies, rejets que celle-ci implique. Comment la maternité impacte-t-elle la féminité, la créativité ? Qu’est-ce que la potentielle maternité en «projection », et qu’est- ce que la maternité en «rétrospective » ? Sur le plateau de théâtre, six femmes (deux comédiennes, les deux porteuses de projet et leurs mères) œuvrent à monter une pièce qui explore les notions de transmission, alors que le contexte sanitaire, empêche précisément tout échange et partage. Durant les répétitions, les femmes savent que le spectacle ne sera pas joué, et l’absence du public libère un espace pour la caméra. Le film donne corps à ce vide double, celui de la salle, et celui qui s’immisce dans le corps des comédiennes: À quoi bon transmettre, si personne n’est là pour recevoir ?

Picture d433fb10 7fa7 4b4d a931 b92cd61af2cbPicture 4a7a9eda 5e34 439a a77d 7025295992b9Picture 018b853c dc70 43b8 a6ab 0c7c0380174dPicture 6ca6bc73 9779 420e 9826 94468a0c14f4

résister et partager- malgré les temps que nous vivons!

Plus que jamais, nous avons besoin de partager, de regarder, de débattre, de réfléchir et de sentir. Nous proposons un film dont les propos- autour de la notion de transmission- font directement écho à la crise que nous vivons. Nous sommes convaincues que notre création cinématographique- spontanée, engagée et essentiellement féminine- pourra atteindre un large public.

Le film Matrices est un hommage aux mères, au pouvoir de création, de résistance, mais aussi un plaidoyer sur la nécessité de se raconter afin de laisser des traces au futur, et de donner du sens à nos existences.

A quoi votre soutien va servir

L’argent que nous récoltons sera dédié avant tout au montage du film. Le film existe déjà , dans nos rêves mais aussi concrètement en images: Le tournage de MATRICES s’est fait en parallèle à la création théâtrale, Sophie nous a suivi avec sa caréma bénévolement durant les répétitions du speactacle MATRICES . Nous avons maintenant plusieures heures de rushs, et votre soutien servira à payer le travail du monteur!