Ce dont il s'agit

L’association MULE (Maraîchage Urbain Lausannois Écologique) a pour but d’intégrer l’agriculture bio-intensive dans l’espace urbain. Plus que des potagers participatifs, il s’agira d’aménager sur ces terrains, des micro-fermes résilientes afin de tendre vers une ville fertile, capable de nourrir ses habitant.e.s. Ainsi, le projet a pour ambition de s’inscrire dans la transition écologique de la ville. Commençons par Prilly ! Dès le mois de mai 2021, notre coopérative proposera 75 paniers chaque semaine pour 75 familles. L’implication des membres leur permettra d’avoir accès à ces légumes bios, sains et produits de manière locale à un prix imbattable tout en offrant un salaire digne aux maraicher·es. L’organisation en coopérative permet à tout le monde de prendre part aux décisions, et assure une gouvernance basée sur l’intelligence collective !

Picture 917fa4aa 5eae 43e2 8eaa 5d511bd5e448Picture 58e395f2 13df 4d72 9cee ea716201d47bPicture 760cbf28 5c69 47a7 b19f 61fecf532959Picture a9484752 e482 4597 b601 8c010f9ef501

Ce que mon projet a de spécial

En relocalisant une exploitation maraîchère en pleine ville de Prilly, notre but est de participer à notre échelle à la transition. En mêlant une vision pédagogique, sociale, mais également productive, cette alternative agro-écologique aura pour vocation de rapprocher les consommateur.ice.s des producteur.ice.s. Afin d’imaginer ce projet et sa mise en place, nous nous sommes basés sur les très nombreux modèles existants de coopératives et micro-fermes à l’échelle nationale (Ortoloco, Rage de vert, Belle Courgette,…) et même internationales (Ferme du Bec Hellouin, Jardin de la Grelinette).

Picture f0d64332 e399 46e3 9044 3510bfa07986Picture 0fdd0c8b b07d 4ede 8b76 1eb5930eadce

Une coopérative maraîchère

MULE a choisi d’adopter le système coopératif pour ses multiples avantages. Ce modèle fonctionne de la manière suivante : un groupe de personnes se constitue en coopérative et embauche des maraîcher.e.s pour cultiver un terrain. L’ensemble de la production est distribuée sous forme de paniers aux coopérateurices. Iels sont en retour tenu.e.s de donner de leur temps pour aider dans les champs, ce qui permet de réduire les prix des paniers et de rémunérer les professionnel.le.s équitablement.

Tout le monde y gagne, les consommateur.ice.s sont enchanté.es de pouvoir mettre les mains à la terre et (ré)apprennent à apprécier les légumes de qualité, locaux et de saison.

Content