Donnes une voix aux migrant-e-s en Suisse!

L’année dernière a été une année agitée pour la Suisse dans le domaine de la migration. Beaucoup de Suisses et Suissesses sont choqués et déçus par les résultats de la votation «contre l’immigration de masse» du 9 février 2014.

Pour donner une nouvelle direction à la discussion sur la migration et s’engager pour une Suisse plus ouverte, nous donnons une voix aux migrant-e-s sans droit de vote et d’éligibilité en Suisse !

Notre projet des «sessions parlementaires régionales et fédérales par les migrant-e-s pour les migrant-e-s» encourage l’intégration des migrant-e-s en Suisse par la participation politique. Notre but est de créer un espace ou les migrant-e-s puissent énoncer leurs préoccupations et par la même occasion apprendre plus sur le système politique en Suisse. Le projet a aussi pour but de sensibiliser la population Suisse.

-un projet d’intégration du FIMM Suisse (association faîtière des organisations des migrants en Suisse)

Le projet

Nous pensons qu’une politique d’intégration effective doit être liée à la participation politique. La participation politique est une bonne stratégie contre l’exclusion, la discrimination et la désintégration. Les personnes qui s’intéressent à la politique et s’identifient au système démocratique suisse peuvent être considérées comme intégrées.

Ces différentes réflexions sont devenus les objectifs de notre projet: sessions parlementaire.

Les sessions régionales vont avoir lieu dans les différentes régions de Suisse et au niveau national une session fédérale est prévue.À l’heure actuelle des préparatifs sont en cours pour les premières sessions régionales à Lausanne et à Bâle!

L’objectif

En réalisant le projet nous rapprochons les migrant-e-s sans droit de vote et d’éligibilité au système politique suisse et ainsi promouvons leurs participation politique et leur intégration. Les personnes concernées abordent des sujets politiques et énoncent leurs préoccupations, pour que celles-ci soient entendues par les acteurs politiques suisses.

Les migrant-e-s vivent la culture politique suisse sur le vif et sont ainsi motivés pour un engagement social. En même temps le but est que la population suisse soit sensibilisée aux préoccupations des migrant-e-s.

Un projet par étapes

Les sessions parlementaires pour les migrant-e-s est un projet par étapes.

Chaque étape est un projet en soi. La première étape du projet s'est terminée à la fin du mois de mai 2014. La création de nombreux réseaux, dans toutes les régions de Suisse, a permis d'atteindre 300 nouveaux cercles de migrants qui se sont impliqués dans le processus.

Un grand nombre de participants à l’étape 1 du projet ont souhaité démarrer, le plus vite possible, un projet pilote dans leur région.

C’est pour cela qu’une session parlementaire aura lieu à Bâle le 27 juin 2015 et à Lausanne le 21 novembre 2015!

Pour bien préparé les premières sessions régionales les participants peuvent participer à un mentorat avec des politiciens régionaux et aussi à des formations dans différents domaines tels que: communication, affirmation de soi, conduite de réunion.

Projet pilote à Lausanne

Le canton de Vaud est l’un des cantons où la proportion de la population résidante permanente étrangère est la plus importante (29% de la population résidante totale).

D’une part, cette population se caractérise par une grande diversité. Plus de 170 nationalités différentes se côtoient et coexistent. Lausanne est une ville internationale : 42% de la population n’a pas de passeport suisse.

Le peuple vaudois a accordé le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers dans certaines communes telle que Lausanne. Pourtant, on constate que le taux de participation à la vie politique reste relativement faible.

La session parlementaire vaudoise – qui aura lieu le 21 novembre à Lausanne – constituera un événement politique au niveau communal et également une plateforme précieuse,  reconnue pour les migrants.

Celle-ci est un tremplin qui vise à encourager les migrants à participer aux prochaines élections communales en 2016 et à s’impliquer de manière plus active dans la vie citoyenne et politique à l’échelon communal – Il s’agit d’atteindre une meilleure participation et représentation des migrant-e-s dans les instances politiques.

La session parlementaire pour migrant-e-s à Lausanne est élaborée en étroite collaboration avec le BLI (bureau lausannois pour les immigrés).

Quelques impressions des préparations à Bâle

Nous avons besoin de toi!

Pour réaliser notre projet des «sessions parlementaires» nous avons besoin de ton soutien financier. Nous avons envoyé des requêtes auprès de fondations et aux bureaux d’intégration cantonaux et communaux.

Ton aide nous permettra d’organiser la session parlementaire à Lausanne. Contribuer financièrement c’est donner une voix à un migrant ou une migrante en Suisse!