Traversée de l'Atlantique sur un tout petit voilier en solitaire

La Mini-Transat consiste à traverser L’Atlantique sur les plus petits bateaux de course au large, sans aucuns moyens de communications et sans aide extérieur. Tout est réduit au strict minimum et c’est ce qui me plaît! Jean-Luc Van Den Heede, deuxième de la Transat 1979 disait: «  En dehors des tours du monde, je ne connais pas une course aussi extraordinaire. Il y a autant de vainqueurs possibles que de concurrents au départ ». C’est un exploit sportif individuel. Bien-sûr qu’il faut une bonne préparation physique et évidemment une bonne connaissance de la navigation hauturière, mais cela ne suffit pas, il faut du tempérament, de l’audace tout en restant humble!

Content

Aboutissement d'un rêve

L’aventure en solo serait pour moi, l’occasion de me découvrir et d’aller à la rencontre de mes limites, mais aussi de me construire encore. C’est un défit personnel, mais qui apportera rêve et force à chacun. La mer m’ouvre les bras depuis toujours et je ne peux lui résister. La solitude, le doute et la tempête ne m’effraient pas. Seul le risque de ne pas vivre cette aventure me laisserait un goût amère d’inachevé. Certains ont besoin de gravir des montagnes, de défier les éléments, ou encore de découvrir le monde pour réaliser une partie d’eux-même. Moi c’est la mer et son bleu infini! La régate, c’est une course contre soi-même et les autres. Je suis joueur, j’aime cette sensation d’être sur la ligne de départ avec tous et de réaliser très vite que le terrain de jeu est imprévisible, infini et si vivant. Il faut être vif, alerte et à l’affût de tous les messages. Les règles changent au gré du vent et des vagues. La réussite d’une telle aventure ne peut se faire sans être en communion avec cette noble partenaire qu’est la nature!

Picture f6c4ae6b 97cd 405d 881c 1334134d0c87Picture 6f37909a dbde 4e82 8d96 e752d1892ef8

Acquisition du bateau Mini Ofcet 6.5

Avec mon équipe, nous avons choisi le bateau Ofcet 6.5. J’ai eu l’occasion d’essayer ce petit bolide, en Atlantique, par presque tous les temps. C’est un bateau « simple » sur le plan technique, mais sensible. Attention au mauvais réglage ou au choix irréfléchi. Le confort y est spartiate, pas de place au superflus. Il est efficace, rapide et solide: il peut beaucoup supporter, comme moi. C’est une course d’endurance! Il est stable aux allures portantes, avec une architecture de coque de dernière génération (nez arrondi). Il a fait ses preuves: les deux premiers de la Mini-Transat de 2015 étaient à la barre d’un Ofcet 6.5. Il est important d’être bien avec son bateau, de lui faire confiance, un moment donné on ne fait plus qu’un avec lui.

Conclusion: Grâce à votre soutient, cela me permettra d’acquérir ce petit bolide, indispensable au démarrage et à l’aboutissement de ce projet!

En quelques mots, Mantay Suisse est une association fribourgeoise à but non lucratif. Fraichement créée durant l’été 2015, le but est soutenir la maison Agocida Mantay, qui se trouve dans les Andes péruviennes, précisément à Cusco. Cette institution, créée en l’an 2000, est un lieu d’accueil pour de jeunes mères, âgées entre 12 et 18 ans, qui sont en situation de risque social et qui ont choisi d’assumer leur maternité.

Depuis sa création, la Maison Agocida Mantay fonctionne grâce à la générosité de personnes privées, de fondations ou d’associations étrangères.

Picture 321d68ee 2277 41c4 8e76 a62218d41f18Picture 32372eea bd08 4568 8616 d8df404e2168