Picture a7f744a3 1891 4f39 a3e6 66c746553c20

Les orchidées terrestres ?

Phalaenopsis, Vanda, Paphiopedilum. Beaucoup d’entre vous ont sûrement déjà vu ou entendu parler des ces orchidées. Peut-être en avez-vous chez vous ? On les trouve partout, en jardinerie, en grande surface, chez les producteurs.

Mais qui connaît les orchidées terrestres ? Ophrys, Orchis, Thelymitra, Satyrium et j’en passe. Autant de noms souvent inconnus de beaucoup. Dommage! La beauté des ces espèces n’a rien à envier à leurs cousines plus connues.

Et qui sait qu’il pousse aussi chez nous des orchidées ? En cherchant bien, on peut les trouver dans les près, en forêt. Ou alors sous d’autres horizons, comme l’Australie où pousse une multitude d’espèces plus incroyables les unes que les autres.

Mais voilà, en raison de la méconnaissance de ces espèces, et des réglementations en vigueur, il est quasi impossible de se procurer de telles beautés en Suisse et en Europe. Cela est bien dommage. De plus, l’arrachage sauvage détruit les populations existantes, ce qui représente une énorme perte pour la diversité!

Picture 93767c79 de0f 4a0a a4e5 e36ad6b564afPicture 4cdd22ce 1389 48e5 8a7c e8e7a8512f76Picture 236df0b5 3a4d 4e6f 8517 b572c748aaf4Picture c0e534c4 4e4c 4409 a07f 3c2158864d92

Le projet

La multiplication des orchidées, terrestres ou épiphytes, implique un semis in-vitro, c’est-à-dire en milieu artificiellement recréé, et en conditions stériles.

Pour pouvoir faire cela de manière adéquate, j’aimerais m’équiper avec le matériel adéquat (hotte à flux laminaire et autoclave) afin de pouvoir travailler de manière efficace et propre. La hotte à flux laminaire permet de travailler en conditions stériles et augmente les chances de succès.

Une fois le matériel acheté, je désire multiplier le plus d’espèces possibles d’orchidées terrestres à partir de graines, et mettre sur pied des projets de conservation des orchidées indigènes, en collaboration avec un jardin botanique, afin de préserver les populations existantes.

Qui je suis?

Biologiste et botaniste de formation, je suis papa au foyer et accessoirement bénévole au Jardin botanique de Fribourg. Passionné de flore et plus particulièrement d’orchidées terrestres, je m’intéresse fortement à la multiplication in-vitro, mais aussi à la préservation des espèces indigènes.

Content

Avec votre soutien

Vous voulez contribuer à la préservation des orchidées terrestres et à la mise à disposition des amateurs de telles espèces? Vous voulez protéger les populations d’orchidées existantes en permettant la multiplication par semis et éviter ainsi l’arrachage sauvage? Vous désirez avoir des orchidées qui sortent de l’ordinaire chez vous, voire dans votre jardin? Ce projet est fait pour vous!

Les contreparties

Vous trouverez les contreparties détaillées à droite. D’un choix de tubercules d’orchidées terrestres à une visite guidée du jardin botanique de Fribourg, faites votre choix !

D’avance je vous adresse déjà un grand merci !

Picture cdea502e e14b 4d14 a1da a7a8c04bd429Picture 8f94c92c 8456 4928 bcdc ab035bd5b337Picture a90bdfd9 8c06 4291 b659 b614a8890a6a