Sauvez des enfants cancéreux

by Jean Altwegg

Beyrouth

Sauvez Mohamed, Helwa et Yasmine. Ces enfants sont atteints par un cancer.

CHF 10’481

104% of CHF 10’000

"104 %"
This is how it worksä

The «all or nothing» principle applies: The project only receives the funds if the funding target is reached or exceeded.

50 backers

Successfully concluded on 17/6/2022

Sauvez trois enfants atteint par un cancer

La doctoresse Roula Farah, membre active de l’association SOS Liban Médicaments, oncopédiatrie et professeur de pédiatrie à Beyrouth qui porte ce projet de financement participatif, appelle au don. Elle est en charge de plusieurs enfants, dont Yassine, Helwa et Mohamed.

Mohamed a 12 ans. Il souffre d’une leucémie aigue lymphoblastique. Helwa a 11 ans. Elle souffre d’un manque sévère de plaquettes et est atteinte d’hémorragies récurrentes. Yassine a 8 ans et est atteint d’une tumeur au cerveau.

Leurs parents n’ont pas les moyens d’acheter les médicaments nécessaires pour les sauver.

Nous devons urgemment leur apporter Du Nplate : un flacon coûte CHF 630.– De l’Oncaspar: un flacon coûte CHF 1700.– De la Trametinib: une boîte coûte CHF 1500.–

Grâce à votre générosité, nous pourrons livrer directement ces médicaments à Beyrouth.

Sauver la vie d'enfants cancéreux

Votre don contribuera à sauver la vie de Mohamed, Helwa et Yassine.

Grace à votre générosité:

Grace à votre générosité, SOS Liban Médicaments pourra acheter ces médicaments et les livrer gratuitement à la doctoresse Roula Farah à Beyrouth.

La doctoresse Roula Farah est professeure oncopédiatre à Beyrouth. Elle a créé la Fondation Chance qui finance l’hospitalisation de ces enfants.

Son président, jean Altwegg, pharmacien, se chargera de les apporter en personne. Il seront achetés en Suisse car ils sont introuvables au Liban et il est impossible de les trouver dans les pharmacies publiques.

Ces traitements sont très chers et SOS Liban Médicaments a besoin de votre générosité pour soutenir le traitement de ces enfants.

Ce projet de financement participatif est lancé par l’association SOS Liban Médicaments, fondée après l’explosion du 4 août 2020 à Beyrouth par des Suisses et des Libanais. Elle cherche à faire parvenir au Liban des médicaments gratuits aux patients qui ne peuvent pas payer ou se procurer un traitement.