-

Pour l’édition de la biennale Manifesta 13, le collectif la clique propose d’installer un lieu de prise de parole dans l’espace public de Marseille: le Speakers’ corner. En offrant un espace à différentes formes d’expression, en favorisant les échanges et la narration de soi, l’intervention a pour but une réappropriation de l’espace urbain par tous les citoyens – et plus particulièrement par des minorités souvent marginalisées.

Après avoir été soumis à l’appel à candidatures officiel de Manifesta, le projet a été retenu pour faire partie du programme officiel des Parallèles du Sud.

Dans le contexte actuel de crise du Covid-19, les organisateurs de Manifesta ont pris la décision de déplacer les dates d’ouverture de la biennale à la fin de l’été et durant l’automne 2020. Au lieu des dates initialement prévues (juin-octobre), la biennale aura lieu du 29 août au 29 novembre, avec une ouverture progressive des différentes installations. Dans ce cadre, le Speakers’ corner sera donc ouvert au public de septembre à novembre 2020, dans le quartier historique du Panier.

Content

LE SPEAKERS' CORNER

Une scène, une tribune, un porte-voix, un parasol, une lampe, un écran… le Speakers’ corner est composé d’éléments essentiels pouvant se combiner pour répondre à divers scénarios: prises de parole, lectures, ateliers d’écriture, représentations théâtrales ou musicales…

Conçue en tant qu’élément mobile, l’installation offre une grande flexibilité dans son implantation sur la place, ainsi que la possibilité d’être déplacée à la fin de la Biennale afin de continuer sa mission.

Quelques touches ludiques apportent de la couleur. Le parasol s’ouvre et se ferme au gré de la journée et des interventions. Le soir, la lampe s’illumine et attire les curieux sur la place. La prise de parole peut ainsi commencer!

Picture 46d6c613 8fea 4b53 903d 7a0131322686Picture 306eb3d6 3f08 46cc 920d d438e9276727Picture 4caf9e01 4e60 4859 bd3b 90e019985542

OBJECTIFS

SOCIÉTÉ

Le projet cherche à mettre en lumière le rôle de l’espace urbain dans les problématiques d’intégration sociale des minorités et des personnes stigmatisées – troubles psychiques, sans-abris et minorités ethniques. La collaboration avec des acteurs de la scène associative locale offre l’opportunité d’une réflexion en profondeur sur le rôle que l’architecture peut jouer pour optimiser l’intégration en milieu urbain. En travaillant avec des professionnels de la santé et du social, tant dans le développement et la production du projet que dans son exploitation, le Speakers’ corner se profile comme une plateforme d’échanges et d’expression collective.

CULTURE

Le collectif la clique est un groupement composé de jeunes professionnels issus des écoles Polytechniques de Lausanne et Zürich. Le projet pour Manifesta à Marseille représente l’occasion de mettre la lumière sur une nouvelle génération d’architectes suisses; une génération motivée par l’interdisciplinarité et le travail d’équipe, et convaincue du rôle crucial que l’architecture peut jouer dans l’action politique, sociale et environnementale. Le projet du Speakers’ corner défend l’idée qu’une biennale artistique puisse porter ces questions auprès du grand public et leur donner une visibilité locale et internationale.

ENVIRONNEMENT

La clique est particulièrement sensible aux questions de développement durable dans le domaine de l’urbanisme et de la construction. Pour tous ses projets, le collectif cherche à optimiser l’utilisation des ressources et s’oriente principalement vers l’usage de matériaux durables et/ou recyclés. Dans une recherche d’intelligence constructive, le projet s’appuie sur des méthodes accessibles et participatives et intègre une conscience sociale et environnementale à toutes les étapes du projet. Bien que la structure soit temporaire, elle est pensée dans une logique de réutilisation et de mobilité.

Content