La vie contre la mort

Mon court-métrage aborde une histoire tragique d’une manière symbolique et s’inscrit dans un cadre logique et continu.

L’atmosphère y sera oppressante et pesante et l’on pourra ressentir constamment la mort guetter autour des personnages. Il y aura beaucoup de références à la vanité qui, au delà de son sens premier, est un genre artistique allégorique de la mort et à l’éphémérité de la passion et du désir.

Les personnages ne seront pas simplement des figurants dans un film, ils seront les véritables figures du film. C’est-à-dire que chaque personnage aura une connotation symbolique propre.

Quatre personnages principaux:

ZOE

La fille de l’homme et de la femme. Elle est la figure de la vie, de l’espoir et de l’existence. Elle représente aussi le désir de vivre, ce qu’à perdu la femme.

LA FEMME

Depuis son accouchement, elle ressent un vide en elle, un manque. Personne autour d’elle ne remarque son état défaillant et finit par se donner la mort. Figure de la mort, elle représente l’humain ayant perdu le désir et ne voit plus d’intérêt à la vie.

L’HOMME

Un homme endeuillé par la mort de sa femme et qui se voit hanté par un cauchemar qui le ronge. Figure de la vie fragile et vulnérable devant faire face à la mort. Il est entre le marteau et l’enclume, d’un côté Zoé qui l’illumine et de l’autre sa femme qui l’assombrit.

LA JEUNE FEMME

Elle s’occupe de Zoé pendant l’absence de l’homme. On apprend qu’après le décès de sa mère, elle a été tenté par le chemin de la mort mais a réussi à le déjouer. Elle fait aussi figure de protection de la vie puisque elle fera tout pour protéger Zoé.

Le film se déroulera dans trois lieux principaux:

  • Un appartement au décor baroque et d’époque
  • Une scène de théâtre pour les scènes de rêves
  • Une armurerie
Content

Une fresque idéologique

Ce court-métrage étant mon premier, je souhaite pouvoir créer un univers qui m’est propre, expérimenter pour mieux me trouver aussi bien sur le visuel que sur le message. Ce que je vais tenter d’instaurer en premier lieu dans ce film, c’est quelque chose d’anodin et qui est fait de moins en moins: une construction logique grâce à un visuel symbolique.

Une véritable expérimentation dans lequel j’utilise le plus possible le sens de chaque plan, de chaque image où même de chaque mouvement de caméra. Je cherche à exploiter au maximum les ressources que peut me fournir l’art de filmer.

Ce film est un véritable départ pour moi dans mon expansion artistique ainsi que dans la construction de mon univers filmique.
Je compte aussi présenter ce film à plusieurs festivals nationaux mais aussi l’exporter bien au‐delà, ce qui est aussi le but recherché. Exporter le cinéma et la culture suisse si méconnus dans notre monde.

Content

Un film complet

Premièrement, le soutien financier m’aidera surtout à travailler correctement l’esthétisme du film. J’aimerais aussi apporte un soin particulier sur les costumes et les décors. Le soutien financier me permet en grande partie de :

  • Couvrir 4 journées de tournage
  • rémunérer le régisseur pour la scène de théâtre
  • Défrayer les acteurs et l’équipe technique