Le projet

Un des objectifs d’Opéra-Théâtre est de faire découvrir l’opéra aux jeunes en leur permettant de participer à des productions réalisées dans des conditions professionnelles.

Les jeunes chanteurs ont la chance d’être formés au chant, au théâtre, à la danse et de découvrir tous les métiers de l’opéra, en côtoyant des chefs d’orchestre, musiciens, metteurs en scène, costumiers, scénographes et techniciens professionnels.

Avec West Side Story, 150 adolescents et professionnels vont se côtoyer sur scène :

  • 4 classes d’élèves des Cycles d’orientation de Montbrillant et Sécheron (80 jeunes non musiciens, de quartiers populaires et de niveaux scolaires différents)
  • 30 adolescents chanteurs et danseurs de la Maîtrise du Conservatoire populaire et de l’école Rim’Danse
  • 4 chanteurs professionnels (Davide Autieri, Guilaine Brenier, Marie Hamard et José Pazos) et 4 chanteurs pré-professionnels (Juliette Huber, Gabriel De Jesus, Anthony Paccot et Arthur Püttner)
  • un orchestre de 38 musiciens, jeunes en formation et professionnels
  • des élèves du Cycle d’orientation de la Florence à la technique

La direction musicale sera assurée par Arsène Liechti, la mise en scène par Michèle Cart et la chorégraphie par Béatrice Nauffray.

Nous voulons avec ce projet permettre à des jeunes, qui n’en ont peut-être par ailleurs pas l’occasion, de découvrir le chant, le théâtre et la danse dans une structure professionnelle, et d’être stimulés par des jeunes ayant déjà une formation dans ces domaines, ainsi que par des professionnels.

En plus de l’idée de faire correspondre les deux bandes des Jets et des Sharks avec les deux Cycles d’orientation, nous aimerions favoriser l’échange de ces groupes de jeunes de différents horizons, étant persuadés que chacun pourra amener quelque chose à l’autre avec ce qu’il est et ce qu’il sait.

« Je n’arrive pas à y croire : quarante jeunes sont réellement en train de travailler le spectacle sur scène ! Quarante jeunes qui chantent des contrepoints à cinq voix alors qu’ils n’ont jamais chanté auparavant – et cela sonne comme au paradis. Je crois que nous avons eu raison de ne pas donner les rôles à des « chanteurs » : tout ce qui sonne plus professionnel finirait par sonner comme plus expérimenté et alors, la qualité de fraîcheur serait partie. Un parfait exemple d’un inconvénient transformé en qualité. »
Voilà ce qu’écrivait Leonard Bernstein dans son Livre de bord lors des répétitions de West Side Story en juillet 1957. 60 ans plus tard, nous voulons que cette nouvelle production de West Side Story « sonne comme au paradis » avec, comme à sa création, des jeunes n’ayant jamais chanté auparavant.

Picture a90c6976 b91f 4c56 a69a fa9e8e297155Picture 666b32de 33d5 425a 8ce5 cb3c97bdfdf4

Monter West Side Story aujourd’hui

Deux Cycles d’orientation, deux bandes d’adolescents, les Jets et les Sharks.

Les parkings grillagés, les terrains de baskett à l’abandon, les terrains vagues où s’affrontaient les Jets et les Sharks existent toujours, l’histoire de Tony et Maria est de partout et de nulle part, d’hier et d’aujourd’hui. C’est l’histoire universelle et éternelle du triomphe de l’amour sur la haine, c’est l’histoire de l’intolérance à la différence et des interdits dictés par des principes idiots où chacun est enfermé. Le temps passe, les lieux et les prénoms changent, mais les drames se répètent comme si chaque époque avait besoin de ses martyrs pour retrouver ses valeurs. L’amour, la haine, l’intolérance et la bêtise sont de toujours. West Side Story est de toujours.

La genèse de l’œuvre date de 1949, lorsque le chorégraphe et metteur en scène Jérôme Robbins propose à Leonard Bernstein de composer une version musicale moderne de Roméo et Juliette qui se passerait dans le West Side, quartier pauvre de Manhattan. Roméo serait d’origine italienne catholique et Juliette serait juive. Les Montaigu et les Capulets, deux bandes d’adolescents rivaux, sont finalement devenus les Jets et les Sharks, gangs américains et portoricains. Quels que soient les noms et les origines des jeunes, cette œuvre reste encore aujourd’hui d’une grande actualité. L’intrigue, qui met en scène l’hostilité ethnique entre deux bandes de jeunes rivales, se passe régulièrement dans nos villes, dans nos quartiers, dans nos écoles.

Nos sociétés sont de plus en plus hétéroclites, différentes cultures s’y cotoient de plus en plus, il faut accepter les différences, faire en sorte que les valeurs des uns puissent exister avec les valeurs des autres, ne pas les ignorer ni en avoir peur, mais leur porter un autre regard.

Monter cette œuvre avec des adolescents d’aujourd’hui, de deux écoles différentes, de deux quartiers différents, c’est leur faire prendre conscience qu’il est possible de vivre ensemble malgré leurs différences, qu’il est important de regarder l’autre avec ce qu’il est et de l’accepter. C’est leur montrer que ne pas accepter la différence peut se terminer par un drame.

Content

Le choix du lieu

Nous avons choisi de jouer au Pavillon Sicli à Genève pour son cadre insolite et urbain qui correspond parfaitement à cette œuvre. Avec ses grandes baies vitrées et la vue sur la ville, l’extérieur fera partie intégrante de la scénographie. Ce lieu est aussi intéressant parce qu’il n’est pas un théâtre classique, mais un magnifique espace vide dont nous pouvons faire ce que l’on veut, mais dans lequel nous devons tout amener : gradins, structure pour les éclairages, projecteurs, … tout doit être loué et c’est pour la location des gradins que nous avons besoin de votre contribution. Deux gradins qui se feront face, l’un correspondant à la bande des Jets, l’autre à celle des Sharks…

Content

La compagnie

Fondé en 1989 par Michèle Cart, Opéra-Théâtre crée une section Junior en 2001 avec sa première production pour enfants, La Fontaine et le corbeau d’Isabelle Aboulker.

Opéra-Théâtre Junior propose à des enfants et adolescents de découvrir l’opéra en participant à des ateliers ainsi qu’à des productions réalisées dans des conditions professionnelles. Les jeunes chanteurs ont la chance d’être formés au chant, au théâtre, à la danse, et de découvrir tous les métiers de l’opéra, en côtoyant des chefs d’orchestre, musiciens, metteurs en scène, costumiers, scénographes et techniciens professionnels.

Opéra-Théâtre Junior propose également aux enfants et adolescents des ateliers l’Envers du décor afin de leur permettre de découvrir les métiers autour du théâtre.

L’équipe

Michèle Cart, metteur en scène

Née à Genève, elle s’y forme à la musique et au théâtre. Elle a été assistante de mise en scène dans les opéras de Genève, Lausanne, Neuchâtel, Leeds (GB) et Seattle (USA) et a joué au théâtre notamment à Genève, Paris, Lausanne et Parme. Depuis, elle signe ses propres mises en scène d’opéras, dont, La Voix humaine de Cocteau-Poulenc, La Bohème de Puccini, La Traviata de Verdi, Don Pasquale de Donizetti, Le petit ramoneur de Britten, Amahl et les visiteurs de la nuit de Menotti et Brundibár de Hans Krása.

Arsène Liechti, chef d’orchestre

Né à Genève, il découvre le métier de chef d’orchestre à l’âge de 16 ans et fonde son premier ensemble dans le cadre de son travail de maturité. Il étudie aux conservatoires de Genève et Lausanne. Il est directeur artistique et musical de l’Orchestre des Trois-Chêne et chef assistant de l’Orchestre du Collège de Genève avec lequel il participe à de nombreuses productions avec l’OSR et le Grand-Théâtre de Genève. Il est également invité à diriger l’Orchestre Buissonnier et l’Ensemble vide et contribue au parcours pédagogique de l’OSR ainsi qu’au programme « orchestre en classe ».

Content

Merci !

Nous vous remercions chaleureusement pour votre contribution à ce magnifique projet et nous réjouissons de vous accueillir à l’une de nos représentations du 27 au 30 avril prochain.

N’hésitez pas à partager ce projet avec votre famille et vos amis !

Crédits photos : José Pazos et Lionel Di Martino