Essence du projet:

Performance surprise d’une durée de 6 heures consécutives qui se déroulera simultanément dans plusieurs lieux géographiques et principalement sur la scène de théâtre du Centre culturel suisse de Paris (CCS), le 19 septembre 2015 lors de la 7ème édition du festival d’arts vivants Extra ball (18-20/09/2015) qui cette année fait partie du programme anniversaire des 30 ans du CCS, PerformanceProcess (18/09 – 13/12/2015) dédié à la performance. 

Un projet pluridisciplinaire qui va exister aussi bien telle une performance artistique que sportive et qui va également faire l’objet d’un film qui pourra être présenté indépendamment de l’action in vivo.

Considérer une scène artistique telle elle fut pensée à l’origine, à savoir un espace pluridisciplinaire tel un stade, un temple ou un théâtre. Dès lors, réaliser une performance qui se réfère au sens premier du terme performer qui au XIX siècle était initialement utilisé dans les haras anglais pour désigner chez un cheval, sa manière de courir, de se comporter pendant la course.

Descriptif du projet et personnes impliquées:

La performer Anne Rochat accompagnée du créateur lumière Jonas Bühler, du créateur musique Ariel Garcia, ainsi que d’une équipe technique, va réaliser un acte performatif total durant 6 heures d’affilées. Cette proposition sera filmée en direct et fera l’objet d’une film qui sera présenté dans différents lieux en Suisse et à l’étranger. Un périple artistique à cheval entre la performance sportive et artistique. Une performance qui évoluera simultanément dans différents lieux géographiques encore secrets qui seront révélés en tant réel.

Le créateur lumière, Jonas Bühler jouera avec plusieurs intensités lumineuses focalisées aussi bien sur l’action de la performer que sur l’environnement à la fois animal et cosmique, qui va l’entourer et même parfois la confronter. Chaque segment horaire fera l’objet d’une perception-lumière sur la subjectivité, le morcellement du corps ainsi que sur la poésie visuelle que peut générer un geste sportif. Une performance graduant un cycle temporel sensitif et intensément physique en mouvement continu, en lumière avec une narration sonore et textuelle qui graduent et cadencent son évolution.

Le créateur musique, Ariel Garcia, sera présent physiquement sur la scène de théâtre du CCS. Il sera le vecteur sonore qui permettra d’établir le rapport d’immédiateté, de temporalité et de relation directe entre la performer et le public. Chaque heure a une sonorité unique à savoir son propre langage grâce au son ou/et à la parole enregistrée et temporalisée par des fréquences différentes pour chacune. Un dialogue musical et narratif qui évoque ce que le geste ou le regard que l’on pose sur celui-ci ne pourront exprimer en temps réel ou ne se suffiront pas.

Une volonté de faire vivre et de partager avec les spectateurs/trices une expérience physique et sensorielle séquencée par différents types de langages grâce à la parole et aux sons. Ces trois médiums artistiques réunis formeront un tout indissociable invitant le/la spectateur/trice à une expérience spatio-sensorielle physique. Il n’est plus question de langage explicite, de narration ou d’une volonté de faire passer un message mais de créer un espace scénique où la vacuité et le sensible prennent le dessus sur le concept et le sens.  

Pourquoi votre aide nous est-elle nécessaire?

3MAT est un projet performatif total qui englobe aussi bien les arts vivants que les arts visuels en passant par un travail musical rigoureux sur le texte et le langage, des recherches spécifiques sur la lumière et en parallèle un travail filmique in vivo conséquent. Soit une équipe considérable de personnes motivées s’investissant totalement pour donner vie à ce projet et faire connaître le médium de la performance à davantage de personnes et toucher un plus large public.

Quelques mots sur Anne Rochat...

Née en 1982, originaire de la Vallée de Joux, Anne Rochat est diplômée de l’ECAL. Elle a obtenu une résidence à l’Institut suisse de Rome (2012-2013). En 2011-2012, elle été invitée durant plusieurs mois à Varanasi (Inde). Elle a fait de longs séjours en Asie et à Madagascar. Elle a obtenu plusieurs bourses renommées : Prix artistique de la Fondation Irène Reymond, Prix Kiefer Hablitzel, Bourse culturelle de la Fondation Leenaards, Swiss Awards, Art Basel.

Depuis 2009, Anne Rochat s’exprime avec le médium de la performance qu’elle saisit et incarne avec intensité jusqu’au boutiste.

« Quelque chose se détache de moi, que je connais pas forcément mais dans lequel je me reconnais. L’animal que donc je suis, saisi violemment par le sensible dans l’immédiateté de l’instant présent. Performer pour déchirer les mots d’ordres et résister en contemplant l’existence. »

Avec le soutien:

Centre culturel suisse de Paris, Canton de Vaud, Fondation Paul-Edouard Piguet, Fondation Nestlé pour l’Art, Commune du Chenit