GOLD SPRINT!!!

Merci aux plus de 50 contributeurs qu’on ont permis de récolter la somme espérée!

Il reste du temps pour continuer à récolter des fonds. Tout le surplus nous permettra d’augmenter la qualité du travail de finition, que ce soit sur des jours de tournage en équipe supplémentaires, sur la post-production et surtout sur la musique du film, que je pourrai financer plus largement.

Donc un grand merci à chacun de vous!

Frédéric Favre

Picture 5cbdd853 7b3b 4384 b5b0 94c00443efdePicture 818bf967 8777 4d3a af1f 6de68fef283bPicture fc20e5c7 45e6 44a5 8db7 6ef01b7eb31aPicture 2aa41d78 e691 4597 971e 5430712b3484Picture 889d2c15 be69 47ea 91c1 a210c38ebfb4Picture faa04d0a bb50 4aa1 a1d7 fed87bb13890Picture 35b1444e 1468 4bd5 8ccd a1a6b26d2385Picture f54afd70 51bc 424b 9a1a d6e483f6fc3e

À Bout de souffle

Le film raconte l’histoire de trois coursiers à vélo à trois moments de leur carrière. CAROLINE et RAPH sillonnent les rues vertigineuses de Lausanne depuis des années, mais se trouvent à un carrefour de leur existence. MATILA quant à lui commence à rouler et fait ses premiers shifts sous nos yeux.

Teaser

Les héros du film traversent un moment de crise: rester coursier après toutes ces années ou passer à autre chose? Se ranger ou continuer à vivre cette vie si intense. Ils essaient de concilier leurs idéaux et les contraintes de la réalité.

Picture 4e9f0595 45ed 4e9d b0e7 1b1eb9298eebPicture 03945c53 36ca 4b49 9490 0d209385dc16Picture 40635e88 4f98 4a04 83d3 34e039d419ddPicture e1fbc960 6117 4306 8ce0 94e163461f8dPicture abc2e30d 2152 4a16 845d 2b4b9373b156Picture 140bc1f0 747f 46ac 8c81 a5a3993eae4fPicture e146af31 97f6 450c a546 9907ad717e5d

Un monde hors norme

La plupart des grandes villes du monde ont aujourd’hui leur service de cyclo-messagerie. Le principe est simple: les cyclistes parcourent la cité de long en large pour apporter des plis urgents. En plus d’être simple et économique, le vélo est le moyen le plus rapide d’aller d’un point A à un point B dans les villes envahies par le trafic.

Etre coursier à vélo dans la ville de Lausanne est une épopée en soi. La ville avec ses 5 collines qui sont autant de défis quotidiens pour les mollets des coursiers comme pour leur mental, présente une topographie unique au monde.

Les coursiers à vélo roulent par tous les temps et parcourent en moyenne 120 kilomètres par jour.

Picture 7fc4c6b4 2277 4771 84ad 2b24891bd466Picture 9d86248f caa4 4dad bbf7 62e7aa5960d4Picture d26ae4e3 ee36 45ca ae3b febfd731bdf5

Une communauté

Plus qu’un travail, coursier à vélo c’est d’abord une communauté qui fonctionne un peu comme une grande famille ou une tribu. Les coursiers reçoivent à leur engagement un numéro qui indique leur ancienneté. Raph c’est le 48, Caro c’est la 67.

A Vélocité, les brosses à dents sont aussi numérotées.

Les protagonistes du film

CAROLINE, 29 Jahre alt, arbeitet seit acht Jahren als Fahrradkurierin bei der Firma Vélocité in Lausanne. Sie hat einen Wunsch: Journalistin zu werden.

Caroline hat Mühe, ihren Job, den sie leidenschaftlich gerne macht, aufzugeben. Dies obwohl die Tätigkeit als Velokurierin sehr anstrengend ist: Es kommt vor, dass sie, trotz ihrer Routine, nach mehreren Tagen Arbeit als Velokurierin ans Ende ihrer Kräfte kommt.

Ihre Angehörigen ermutigen sie, sich in ihrem professionellen Leben weiterzuentwickeln. Sie kann sich aber nicht dazu überwinden, die Welt der Vélocité, die sie so liebt und die sie mit Freiheit verbindet, aufzugeben.

Picture 664ade69 d6fb 4f15 a2ba 51be09f1305fPicture 5af4de7e 7d05 4aff abd2 f48ed9d370c0Picture dfb21d9a f188 49fd ad18 1608c4a68959Picture 6d314e1f c341 443b 910e bc869863b13cPicture e8d23cd5 f8cb 4757 87db 5833232a4259Picture 5707c9fc a604 4580 8d0e a91cada0705a

Caroline #67 : L’héroïne

CAROLINE, 29 ans, est coursière à vélo dans l’entreprise Vélocité à Lausanne depuis 8 ans, mais elle a un rêve: devenir journaliste.

Cependant, elle a de la peine à arrêter cette activité de cyclo-messagère qui la passionne même s’il lui prend beaucoup d’énergie. Certains jours elle se sent quand même au bout du rouleau, après avoir enchainé plusieurs jours de cyclo.

Ses proches l’encouragent à avancer dans sa vie professionnelle, mais elle ne peut se résoudre à quitter le monde de Vélocité qu’elle adore, et qui rime avec liberté pour elle.

Picture 76c2e9ac 7013 46b7 9427 c4ec80d44ec5Picture 1b461df0 15ca 4054 9b5b 8a4ee0bc4272Picture 3091cf04 b6d4 47b9 8e6a 502a7904a909Picture ead44be4 0fba 4dba a987 7f2d25ea4e60Picture 05cf407d 77d4 4cd2 b9b4 bd5aa248daa6Picture 9f8ebead a54b 4e57 bcb9 6ea58189236ePicture 11ded06e dea6 4c71 97e4 70385153d0b2

Raph #48: le rebelle

RAPH, 30 ans, est coursier à Lausanne depuis bientôt 10 ans, mais il traverse une crise personnelle et professionnelle profonde. Coursier à vélo c’est tout sa vie, mais il ne peut plus supporter sa vie ici.

Du coup il décide de tout plaquer et de s’en aller rouler ailleurs. Il vend et donne tout ce qu’il possède, prépare ses affaires et part à vélo direction le Havre afin de prendre un bateau cargo pour le Canada. Son but: devenir coursier à vélo à Montreal.

Il lui reste son vélo, son sac à dos, une trompette et ses idéaux.

Picture b32454ee d284 46df b0a3 66a11c41e214Picture 5051c990 29ea 4d18 9cf8 0e10211360b2Picture 0ebaeab2 4cc0 4707 b8ef ba84d3847ef4Picture 8a02802b 26dc 434e a488 d20afae0d195Picture 660fa5f4 812b 4aac bbc2 856135bad5d7

MATILA #154: Le rookie

Matila, 22 ans, est le dernier arrivé à Vélocité. C’est avec lui que nous allons découvrir cet univers des cyclo-messagers. Il est très motivé, mais doit encore faire ses preuves pour démontrer qu’il a l’étoffe d’un coursier lausannois.

Il représente aussi le future de vélocité.

L’enjeu

CARO est RAPH sont à la recherche de leur place dans le monde, et répondent chacun à leur manière au défi que représente la nécessité de grandir.

Content

REALISATION : Frédéric Favre

J’ai été moi-même coursier à vélo à Genève pendant près de 10 ans à la Krick cyclo-messagerie de 1999 à 2008.

C’est pour partager l’intensité des sensations que j’ai vécu quand j’étais coursier que j’ai eu le désir de faire ce film.

Pour moi c’est aussi une façon de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui font ce métier hors du commun.

Content

Pourquoi soutenir ce projet ?

Nous avons besoin de votre aide pour mener ce projet à bien!

En effet ce film a reçu le soutien de l’Office fédéral de la culture, mais de manière partielle. Par conséquent, j’ai du réaliser le tournage seul pour avoir les moyens de financer la post-production dans de bonnes conditions (montage, mixage, étalonnage). La monteuse et l’équipe de post-production seront les seules personnes à être payées pour le projet.

Mais il manque encore CHF 5’000 pour boucler le budget de production du film. Votre soutien nous permettra de finir le montage, la post-production et de financer en partie la musique du film.