Le Buskers Festival de Neuchâtel, c’est quoi?

Le Buskers Festival, c’est un festival ! On y trouve
surtout de la musique acoustique de rue mais aussi des spectacles et des contes. Cette manifestation existe depuis 1990 et a lieu tous les ans au centre-ville de Neuchâtel au mois d’août. Pendant cinq jours, les artistes animent les rues de la zone piétonne, en fin d’après-midi et en soirée. Et la fête continue, avec les Nuits du Buskers à la Maison du Concert (ancien théâtre de la ville).

Ce festival GRATUIT invite à chaque édition près de 80 artistes du monde entier et, lorsque le soleil est au rendez-vous, le Buskers attire entre 5’000 et 10’000 personnes par jour en ville de Neuchâtel. (Il est impossible d’estimer le nombre exact de spectateur-trice-s !)

Cette année, le Buskers Festival se déroulera du 09 au 13 août 2016.

Pourquoi on l’aime?

En 26 ans d’existence, le Buskers Festival est devenu une manifestation culturelle incontournable de la région. On peut dire que les Neuchâtelois-e-s, nous sommes attaché-e-s à notre Buskers ! Des enfants aux grands-parents,
les habitué-e-s aiment regarder et écouter ces artistes venu-e-s du monde entier ! Le Buskers créé une ambiance particulière dans les rues de la ville, c’est convivial, chaleureux, parfois festif, parfois intimiste...

Le festival s’est aussi fait sa petite réputation auprès des artistes de rues d’Europe et d’au-delà. Ils-elles sont nombreux-se-s à vouloir participer à l’évènement. Ce qui leur plaît c’est  le lac, la vue sur les Alpes… Mais surtout l’ambiance conviviale et l’accueil chaleureux du public! Il y a même des artistes qui veulent revenir! On les a souvent entendu dire « les Suisses ne sont pas si coincé-e-s » !

 Comment fonctionne le Buskers?

Busker en anglais signifie musicien-ne de rue. Les artistes invité-e-s ne reçoivent pas de cachet. Ils-elles sont « payé-e-s au CHAPEAU », selon la générosité des spectateur-trice-s.

Par contre le Festival FINANCE LES FRAIS DE TRANSPORT, NOURRITURE et HÉBERGEMENT pour 80 artistes dont certain-e-s viennent de loin !

Une centaine de collaborateur-trice-s (35 aux bars, 10 responsables de places, 5 aux cuisines, 5 à l’organisation générale, 45 vendeur-se-s de badges & programmes) travaillent avec enthousiasme au bon déroulement de la manifestation. Ils-elles sont défrayé-e-s. Aucun membre du staff n’est bénévole car car il serait difficile pour le Buksers d’offrir des contreparties assez attrayantes en échange (pas moyen de recevoir des entrées gratuites puisque le festival est déjà gratuit!). C’est donc la volonté des organisateur-trice-s de rémunérer toutes les personnes qui travaillent pour la manifestation.

Pour la petite histoire, certain-e-s d’entre nous sommes des
collaborateur-trice-s fidèles depuis 15 ans ! D’abord pour se faire un peu d’argent de poche quand on était gosse, grâce à la vente des badges & programmes, puis en tant que livreur-se-s de boissons, ramasseur-e-s de poubelles, laveur-se-s de vaisselle... Ensuite, on a bossé dans les bars et notre carrière festivalière se poursuit en tant que responsable de places,  chercheur-se-s de sponsors, gestionnaires de la page Facebook, etc. Enfin, nous sommes fier-ère-s de compter parmi nous une musicienne
qui a joué (plusieurs fois) au Buskers!

Ci-dessous, vous pouvez voir une vidéo

du 12:45 de la RTS au sujet du Buskers Festival:

http://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/le-buskers-festival-mettant-en-scene-des-artistes-de-rue-a-debute-mardi-a-neuchatel?id=3323454

Pourquoi un crowdfunding ?

Les éditions 2014 et 2015 se sont déroulées avec une météo très défavorable, voire complètement pourrie (pluie, vent, froid…) On se serait cru en novembre au mois d’août! Les groupes n’ont pas pu jouer dehors, le public était absent, les badges & programmes ne se sont pas vendus et les bars sont restés fermés la plupart du temps… Si une future édition devait faire face à un temps aussi moche le festival n’existerait plus ! Nobody, no money, no buskers! Les Amis du Buskers cherchent donc à récolter CHF 30’000.- pour créer une « assurance pluie ».

Cet argent servira à compenser les principales pertes financières en cas de mauvais temps.

Ci-dessous, nous comparons les recettes obtenues de l’édition 2013 (beau temps) et celle de 2015 (mauvais temps).

On constate que la part bleue a fortement diminué en 2015, soit que les gens ont consommé 2x moins de boissons aux bars.

Au contraire, la part violette a doublé: Les subventions de la Loterie romande ont été plus importantes, justement car la situation était délicate en 2015, à cause de la mauvaise édition 2014.

Enfin concernant la part bleu clair, il faut savoir que les pertes ont pu être limitées parce que les salaires des organisateur-trice-s a été passablement réduit.

Notons que les bénéfices de 2013 ont permis de constituer un fonds de réserve, mais que cet argent a dû servir à compenser les pertes  de l’édition pluvieuse (encore !) de 2014.
2013 :) $$$ –> 2014 :( pluie –> 2015 :( repluie –> 2016 ?

Le but de ce crowdfunding est donc de récolter une partie des CHF 30’000.- nécessaire à cette « assurance pluie », et nous nous sommes fixé CHF 10’000.- comme objectif par le biais de ce crowdfunding. Si nous obtenons CHF 10’000.-, grâce à votre générosité, nous pourrons compenser les pertes d’une demi-journée de pluie (CHF 20’000 correspondent à  1 jour).

Mais pourquoi 30’000 ?

CHF 30’000 ne permettront pas de couvrir la totalité des pertes qui seraient dues à une semaine complète de météo pourrie.

Un jour de pluie coûte ou fait perdre au Buskers CHF 20’000.-; donc CHF 30’000.- = 1,5 jour de pluie; Si le mauvais temps se prolonge, le festival réduit les salaires des organisateur-trice- s (normalement équivalent à un salaire à plein-temps, leur salaire a déjà  été diminué en 2014 et 2015). Pour terminer, le festival ne pourrait plus payer certains salaires, en espérant que le temps soit meilleur à la prochaine édition…

Il y a urgence. Le Buskers festival est en péril !

La Éf à cul (ou Foire Aux Questions)

A.      Est-ce que l’argent récolté par le crowdfunding permettra de compenser uniquement les pertes financières causées par la vente de boissons et la vente de programmes & badges de soutien?

Oui exactement l’argent est récolté dans le seul but de couvrir les pertes financières en cas de mauvais temps. Ce sera notre « assurance pluie ». L’argent ne sera pas utilisé pour d’autres activités.

-------------------

B.      Faut-il donc récolter ces CHF 10’000.- du crowdfunding pour que Le Buskers Festival puisse continuer d’exister? 

Ces CHF 10’000 permettraient de couvrir les charges d’un demi-jour de festival en cas de pluie. Ça ne sauvera pas le festival s’il pleut toute la semaine, mais cette somme serait déjà une grande aide ! En parallèle, nous essayons de récolter 20’000.- par d’autres moyens.

------------------

C.      Êtes-vous sûr de pouvoir récolter les CHF
20’000.- restants?

Nous avons de bons espoirs. Mais si nous nous trompons et n’arrivons pas à atteindre la somme exacte, nous espérons que l’argent récolté par le crowdfunding suffira à garantir la survie du Buksers. Mais par-dessus tout, nous espérons qu’il ne pleuve pas tous les jours, ou mieux qu’il ne pleuve pas du tout !

Afin de réunir le reste de la somme ( CHF 20’000.- ), nous allons contacter:

  • les différentes communes
  • les grandes et petites entreprises locales
  • les commerçants
  • les privés

Et tout cela au moyen de lettres, distribution de flyers, articles de presse et par la diffusion de notre action au travers d’autres médias.

-------------------

D.     Et s’il fait très beau à l’édition 2016 du Buskers Festival, à quoi serviront les CHF 30’000.- ?

C’est une très bonne question, merci de l’avoir posée !

S’il fait beau , l’argent sera conservé pour une future édition moins chanceuse. Nous vous tiendrons constamment au courant d’où passe l’argent ;). Pour recevoir ces infos, vous pouvez suivre les News de notre projet sur ce site, nous suivre sur Facebook, ou nous transmettre votre adresse email.

-------------------

E.    Et si on dépasse les CHF 10’000.- du crowdfunding ?!

Ça serait génial et cela nous aiderait vraiment beaucoup!

Dans ce cas, nos recherches pour atteindre la somme totale des CHF 30’000.- seront grandement allégées ! Nous pourrons alors assurer plus de jours pluvieux.

Un demi jour de Buskers = 10'000.-
1 jour = 20’000.-
1,5 jours = 30’000.
5 jours = 100’000.-

-------------------

F.    Peut-on faire un don sans passer par We Make It ?

Si pour une raison x ou y, vous ne souhaitez pas utiliser We Make It, vous pouvez également nous aider financièrement à travers un virement bancaire. Les coordonnées bancaires se trouvent en bas de la page suivante :

http://www.buskersfestival.ch/association/

-------------------

G.    Et, en fait, qui êtes-vous ?

Nous sommes Estelle, Léa, Mayven, Momo, Romain, Sandrine, Denis, Michel et Yao, tous des amoureux-se-s du Buskers Festival. Nous avons créé L’association «Les Amis du Buskers», pour venir en aide au festival en cas de pluie, car nous voulons qu’il continue!

Conclusion

Pour « Notre Buskers », « Mon Buskers », « Ton Buskers », soutenons et soutiens le Buskers!

Contact

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions:

Email:
amisbuskers@gmail.com

Facebook:
https://www.facebook.com/amisdubuskers

Les Amis du Buskers, case postale 2815, 2001 Neuchâtel