Une porte sur l'inclusion professionnelle de personnes en situation de handicap

Le monde du travail va vite…trop vite même parfois. Le Restaurant «Au Cheval Blanc» se veut être une parenthèse, un souffle dans ce monde qui court. Un restaurant qui puisse faire la part belle à la différence.

Nous voulons pouvoir offrir un lieu de travail à des personnes en situation de handicap qui soit hors institution ou places de travail protégées, qui fait se retrouver les différences à la place de les catégorisées (mettre dans des cases).

Nous choisissons d’adapter notre lieu et notre offre de travail aux particularités de chacun de nos futur-e-s employé-e-s de façon à ce que pour une fois ce ne soit pas eux qui doivent s’adapter. Nous voulons offrir un lieu de travail qui puisse offrir l’espace et le temps dont ces personnes ont besoin pour montrer toute la richesse de leurs compétences.

Notre futur personnel viendra de différents endroits, institutions avec différents niveaux d’autonomie et de compétences.

Picture 11c8870c c14d 4914 a92d 59265bbd7cadPicture a92ac964 b228 454b a3cc 33e7fee1f278Picture b565b5ec 243f 4fa6 bf59 76afe50ebad2

Origine du projet

Tout part d’un rêve de vivre mieux, de ralentir la pression et de pouvoir définir son propre rythme. Cette envie c’est rapidement concrétisé par le choix de créer un restaurant ouvert à des personnes pour qui un rythme serein est indispensable et ainsi diversifié l’offre d’emploi qui leur ai proposée. Ce projet, qui est à la croisée de la gastronomie et du social, est né de la rencontre entre un chef cuisinier et une travailleuse sociale qui ont décidé d’allier leurs talents pour les mettre au service d’une société ouverte, tolérante et plus sereine. Pascale Schwalm, éducatrice depuis plus de vingt ans, se passionne pour l’accompagnement des personnes vers plus de compétences, d’autonomie, de liberté de choix et une plus grande participation à la vie sociale. Thierry François, chef cuisinier avec plus de 30ans d’expérience dans le domaine de la restauration et au bénéfice du Brevet Fédéral de Chef de cuisine. Son expérience dans différentes structures spécialisées lui donne la sensibilité nécessaire pour aider chacun à développer ses compétences culinaires.

Pour y arriver et votre contribution servira

Pour que le projet soit réalisable et viable, nous devons travailler sur deux axes : ° Un axe sécuritaire : En cuisine, il consiste à changer le matériel vétuste (four et piano à gaz) avec du matériel plus récent qui permette la diminution des risques à l’utilisation de matériel pas adapté. En salle, il consiste à créer des conditions de travail sereines qui diminuent le stress lié au service et ainsi prendre en compte le bien-être psychique. Pour cela, il nous faut créer un espace de mise en situation. ° Un axe aménagement : En cuisine, il s’agit d’adapté l’espace de travail et le rendre efficace pour deux personnes. Une optimisation de l’espace de rangement et une délimitation claire des postes de travail est nécessaire. En salle, la création d’un coin relaxe où les clients viennent boire un verre servira d’espace de mise en situation. Pour cela, il s’agit d’améliorer l’entrée en diminuant les courants d’air et créer des places assises avec des tables basses.