Synopsis

Ce film raconte la vie de Cici, entre son village, Iclod, en Roumanie, où il est le chef de famille, le mari, le père, le grand-père, mais aussi le fils et le petit fils. Et Lausanne, où il essaie de gagner de quoi faire vivre sa famille avec sa «Capra», sa marionnette à tête de tigre.

Notre histoire

J’ai rencontré Cici à Lausanne il y a deux ans. Nos regards s’étaient croisés, on était allé s’asseoir sur un banc et dans un mélange de roumain et de français, il m’avait parlé de sa situation, de sa famille restée en Roumanie, ses problèmes de santé, ceux de sa femme, Stella, sa recherche d’argent et la fatigue en lien avec sa vie dans la rue. Il était surpris que je parle la langue de son pays. Je lui avais parlé de mon amour pour la Roumanie et de mes nombreux voyages.

Le Noël suivant, dans le bus qui m’amenait en Roumanie, jʼétais intrigué par un homme qui ressemblait étonnamment à Cici : même grande barbe, même carrure. Je suis allé lui parler; ça lʼa fait rire, il le connaissait très bien: c’était un de ses voisins. Il m’a invité dans son village en Transylvanie, Iclod. Cʼest ce hasard qui mʼa fait retrouver Cici, chez lui, dans sa maison, entouré de sa famille. Cʼest là que jʼai commencé à le filmer.

Le film

Le film se veut une plongée dans sa réalité entre ici et là-bas. Avec ce portrait, je veux reproduire le chemin de la rencontre, non pas en racontant les faits précis, mais dans ce que la rencontre transforme de la perception d'une personne. Celle qui permet de dépasser une dénomination, celle de Rom, pour découvrir un Homme, Cici.

J’ai besoin de votre soutien

J’ai terminé le tournage lors de la première semaine du retour de Cici chez lui mi-novembre. Au final j’ai 35 heures d’images récoltées pendant presque 2 ans. J’ai besoin de votre soutien pour pouvoir monter et terminer le film en participant à une partie des frais de post-production: engagement dʼun monteur image, traductions, puis montage son, mixage et étalonnage.