Le 3 et 4 octobre, la Grange de Dorigny et l’Université de Lausanne accueillent un colloque expérimental sur le thème du CHILL auquel vous êtes chaleureusement conviés. A cette occasion nous souhaitons créer une publication qui réunira les différentes parties de ce colloque, à savoir: une retranscription des conférences présentées par plusieurs intervenants (voir au bas de la page) et les visuels de l’exposition collective «POSE», organisée en parallèle.

Temps libre, oisiveté, improductivité, art de ne rien faire... À une époque qui nous enjoint d’être constamment productif-ve-s, où la rentabilisation dicte notre emploi du temps, l’individu est en permanence mobilisé. Dès lors, le temps libre (et ses déclinaisons de sens successives : loisirs, paresse, CHILL...) apparaît comme angle mort dans les multiples perspectives visant à penser l’époque actuelle. A noter que ce colloque fait suite à un premier qui portait sur la notion du COOL. Ce dernier avait réuni un public important et fut également publié sous la forme d'un livre.

Dans le cadre du nouveau colloque, une dizaine d’intervenants vont discuter des différentes facettes du CHILL à travers des conférences expérimentales d’environ une demie heure, en outre une exposition d’art visuels est organisée en collaboration avec huit artistes qui se sont penchés sur la notion du CHILL.

Apportez votre contribution à cette publication originale.

Conférences:

  • Aurélien Ballif, «L’observation flottante: le CHILL comme méthodologie ou comme objet de recherche»
  • Constant Bonard et Benjamin Neeser, «L’art de ne rien faire: normes et raison du CHILL»
  • Matthieu Delaloye, «CHILL BILL: estimation du coût / bénéfice du chill
  • Antoine Gilliard, «W. Benjamin, les substances et la connaissance : quelques éléments à propos d'une praxis assez CHILL»
  • Stéphanie Monay, « Le temps libre comme quête politique et sociale: le CHILL sous une perspective genre »
  • Colin Pahlisch, « La skholè représentée : le temps libre en art, entre idéal et résistance » 
  • Pierre Raboud, « Au delà du travail et du temps libre, le CHILL comme émancipation »
  • Antoine Tille, « L'Art ou l'expression du plaisir dans le travail chez William Morris : repenser le travail pour ne plus jamais avoir besoin de temps de libre »
  • Pamina de Coulon: «A la recherche du temps perdu: vers un slow art »

Exposition collective, POSE

Avec:

  • Jean Luc Andrianasolo
  • Olivier Bemer
  • Sylvain Croci-Torti
  • Camille Lichtenstern
  • Simon Rimaz
  • Brynjar Sigurðarson
  • Charlotte Stuby
  • Baker Wardlaw.

Pour cette exposition; il a été décidé d'aborder la question de la production et de la mise en scène des oeuvres d'art. Pour ce faire, les participants sont invités à montrer leurs oeuvres dans un musée imaginaire en modèle réduit. Cette petite structure est ensuite transformée, habitée et présentée par leurs soins. Sagex, bois et tréteaux s'articulent pour former le socle d'une vision libre de toute réalité physique et financière.