Aremu. Who knows ?

«Àremu rindinèddha / Plea tàlassa se guaddhi / Ce apùtte ste’ ce ftazzi / M’utto kalò cerò.»

(traduction : Qui sait, hirondelle, quelles mers tu as traversées, et d’où tu arrives en cette belle saison.)

Suite à la sortie de son premier disque «Terra Aria», qui naviguait entre le jazz, la musique classique et les airs nostalgiques et puissants de Giovanni Sollima, Zatar a fait comme l’hirondelle, et survolé la Méditerranée.

L’Andalousie qui vous crie « anda jaleo! », le Salento où la tarentule embrasse votre pied, la Grèce, les Balkans, Beirut, les sentiers ouverts par notre ami Sandro, le vol nocturne d’un hibou… qui sait? Le quartette arrivera peut-être à faire tenir tout cela sur une rondelle.

Picture bee1278a 61a5 40e0 aafc 008c19972a77Picture ffc73089 a235 4f73 8fe5 d4f8d0b59a81Picture d89bed85 fb48 4980 9bed 51c2f2beff08Picture 290f6627 359a 4e5e ae47 d0c31e94d549Picture 16030f41 2467 4aff a3ab 11ab77553ddbPicture 2a7212d8 d81e 46ae 9151 d8c01edd02dcPicture 79643b10 b76a 4873 8ac4 77b9a3b0a0caPicture 3a92a029 d63c 4568 9ed0 4744385ef9f5Picture 28a5f7f2 cbcd 4d7c 8ed8 732dedfa50c3Picture dbb4c50c 59fa 4431 801d 1c2f6f86bc0fPicture f0375cb7 671c 4225 aabe a3270de70112Picture f7337601 5052 4caa 933f 888aefbb1a35Picture 084a8802 5364 4d7c a255 97950ae749f0Picture 21cc3810 67a2 4483 b400 79773b5fd406

Pourquoi Aremu ?

Outil indispensable pour nos démarches auprès des organisateurs de concerts, un disque c’est également un lien durable avec notre public et une manière de réfléchir à notre identité, de faire des choix artistiques. Immortaliser une rencontre, une découverte, comme on photographierait un arbre face à la mer, le sourire de celui ou celle qui a gravi la colline.

Les valises pleines de nos échanges avec les danseuses Alba Lucera et Moira Cappilli, les vidéastes Sandro Santoro et Enrico Pizzolato et la percussionniste Catia Olivia, nous sommes arrivés – invitant cette dernière pour une journée – au Studio du Flon fin mai 2017.

C’est à nouveau le sympathique et archi-compétent Xavier Dromard qui était derrière les manettes, et a continué le travail en mixant tout cela dans son studio d’Autrey les Gray, alors que Francesco était aux Etats-Unis, Nicolas en Bulgarie, Joël par monts et par vaux… et que Soraya donnait naissance à un petit Elliott Ulisse Gino Aremu !

Après ce congé maternité, il nous reste donc à peaufiner le son d’Aremu (le disque, pas le bébé – vous suivez?), à réaliser une belle pochette avec la complicité d’Alexandra Ruiz (alias Madame Paris) et à planifier une série de concerts suite à la sortie du disque pour les fêtes.

Pourquoi nous soutenir ?

Mixage, mastering, graphisme, concerts et vernissages… tout cela nous coûte évidemment des sous. Nous avons heureusement déjà pu réunir une partie de la somme grâce au soutien de l’Etat de Vaud, de la Ville de Genève et des communes de Vernier, Plan-les-Ouates, Nyon, Gland, Le Grand-Saconnex et Cologny. Votre aide reste toutefois indispensable pour la sortie de ce deuxième opus et pour les événements qui l’accompagneront, en particulier la tournée que nous ferons en Espagne, sur les terres d’Alba Lucera, en février 2018. Nous soutenir via Wemakeit, c’est aussi pour vous l’opportunité de suivre les dernières étapes de cette création, d’être les premiers à recevoir le disque, et de choisir une de nos contreparties 100% zatariennes ! Merci d’avance et de tout cœur.