Dispensaire de médecine naturelle au Kenya

Les 2500 personnes vivant à Ngutuk Ongiron sont extrêmement dépendantes des conditions climatiques : à cause de la sécheresse, certaines maladies comme la malaria et la diarrhée, ainsi que des pathologies digestives et cutanées sont très courantes. Puisque la plupart des hôpitaux se trouvent à Nairobi, la région du Samburu compte environ 1 médecin pour 17 000 personnes, et les soins sont trop onéreux pour être accessibles à la population locale. Nous avons donc choisi de répondre à ce manque de soins à Samburu par le projet DINAFRICA, qui consiste à promouvoir la santé naturelle dans cette région par 2 mesures ciblées.

Content

Nos mesures concrètes

Nous pensons que l’utilisation des ressources naturelles disponibles sur place est la solution. La région, une des plus pauvres du pays d’un point de vue économique, est très riche en plantes médicinales. Une bonne application des plantes thérapeutiques permettrait de soigner et de prévenir efficacement plusieurs maladies dans cette localité. Nous projetons, par ce biais, d’améliorer l’autonomie sanitaire des habitants de cette région en leur donnant accès à des thérapies naturelles de qualité. L’utilisation de ressources locales (plantes médicinales, herbes aromatiques) permettra également de créer de l’emploi dans la région et ainsi, de renforcer l’économie régionale.

Nous proposons deux actions concrètes :

  • La mise en place d’une distillerie d’huiles essentielles et d’un laboratoire de plantes médicinales.. Le laboratoire constituera également un pôle de formation pour les Kenyans intéressés par l’aromathérapie. L’objectif de ce pôle est de garantir la durabilité du projet et de promouvoir la recherche dans le domaine des plantes médicinales.
  • La construction d’un puits équipé d’un système écologique de purification de l’eau accessible à l’école adjacente et à la population locale afin d’assurer l’accès à l’eau, l’élément clé pour améliorer les conditions sanitaires.

Nous avons besoin de vous !

Pour mener à bien ce projet et aider les 2500 personnes de la communauté de Ngutuk Ongiron nous avions besoin de 65 000 francs suisses. Ces fonds ont déjà été partiellement collectés grâce à d’autres projets, il nous manque actuellement 30 000 pour mener notre mission à bien. Aidez-nous à améliorer les conditions sanitaires dans la région de Samburu en faisant un don sur la plateforme wemakeit et profitez des nombreuses contreparties que nous vous proposons !