Picture 8ae854de f2cd 4c71 a362 c8561a0ffaaf

DRONE TO THE BONE c'est quoi?

DRONE TO THE BONE c’est depuis 10 ans cette année près de 200 concerts organisés sur Genève pour plus de 300 groupes et artistes originaires des quatre coins de la Planète. Majoritairement orientée Metal «extrême» (doom, sludge, black metal, hardcore), la programmation ne connaît pour autant pas de barrières stylistiques, si bien que des concerts de drone, de folk, de hip-hop ou de musique classique cohabitent régulièrement avec les soirées rock et metal les plus «rudes».

Eclectisme, passion et engagement sont les principaux mots d’ordre de DRONE TO THE BONE qui fête cette année ses 10 ans de nomadisme musical. 10 ans passés à défendre la diversité culturelle, à soutenir groupes genevois, suisses et internationaux et à alimenter en toute indépendance la programmation de la plupart des salles de la région genevoise ; de l’incontournable Usine jusqu’à L’Ecurie, en passant par la Cave12, L’Undertown, La Gravière et bien d’autres caves à musique de la Cité de Calvin.

Le projet

Pour marquer ses 10 ans d’activités, DRONE TO THE BONE organise cette année un grand festival d’anniversaire qui se tiendra sur 10 jours, du 2 au 12 octobre, dans divers lieux de la ville de Genève.

Au programme, pas moins de 40 groupes et artistes originaires aussi bien de Suisse que d’Europe ou d’ailleurs. Au niveau des styles représentés, du rock, du stoner, du black metal, du doom, du hip-hop, de la techno, de la harsh noise et du drone. En sus, un brunch musical dominical, une soirée de détente autour d’un piano, une exposition d’affiches et de photos durant tout le festival, et bien plus encore.

A quoi serviront vos dons?

Les fonds récoltés serviront exclusivement à accueillir et défrayer les 40 groupes présents lors de ces 10 jours de festival.

Bien que certaines salles aient le budget nécessaire pour subvenir à ce genre de dépenses, ce n’est malheureusement pas le cas pour la grande majorité des lieux accueillant le festival.

Nous attachons de plus une importance toute particulière à ce que nos événements soient accessibles au plus grand nombre : 16 concerts sur les 21 prévus seront donc en «Prix libre» pour permettre à chacun d’y participer selon ses moyens.

Selon nos calculs, un budget de 15’000 Francs est nécessaire pour mener le festival à bien en toute indépendance. Cette somme prend en compte les frais nécessaires à l’hébergement, à la nourriture et au bon accueil de l’ensemble des groupes, ainsi que des cachets décents permettant de rémunérer aussi bien les artistes locaux que les «têtes d’affiche» internationales qui se produiront durant le festival.

15’000 Francs est une somme considérable et nous en sommes conscients. C’est pourquoi nous avons fixé notre premier objectif à 5’000 Francs, même si dans l’idéal il nous en faudrait bien davantage. Cette somme de base nous permettrait dans tous les cas d’assumer les hébergements et les repas pour l’intégralité de nos artistes et constituerait une petite réserve permettant de compenser une partie des cachets que les entrées des concerts en Prix libre ne permettraient pas de couvrir.

Content