Héloïse&Fico, Joan&Chiara sont une équipe d’explorateurs passionnés des méandres de la vie humaine et de la nature. Dès notre arrivée en Bolivie en 2014 dans une maison de campagne restée vide, appartenant à l’arrière grand-père de Fico, nous nous sommes mis à retaper la maison, à reconstruire ce qui n’était plus habitable, aménager le jardin ; Bref, à faire renaître « La Huerta del Tata Ponce » afin de fonder un lieu de vie vouée à la gastrosophie et l’agrotourisme.

Nous sommes déjà bien en marche

Aujourd’hui notre lieu possède déjà une cuisine et un espace réservé à la restauration, des chambres à louer, ainsi qu’un lieu pour l’élevage des animaux. Nous aimerions maintenant mettre en place la partie productive de légumes et plantes aromatiques. Les denrées produites serviront en premier lieu à subvenir aux besoins de notre centre gastrosophique, et nous pourrions aussi commercialiser localement les surplus. Cette entreprise nous est particulièrement chère car elle implique de nombreux membres de la communauté où nous vivons. Ensemble, nous aimerions créer un collectif de producteurs bio, qui puisse fournir un large éventail de légumes, de plantes ornementales, médicinales et d’autres produits agroalimentaires.

Un projet pour nous et pour eux !

De ce fait, par notre projet, nous aimerions soutenir une partie de la population locale, les petits agriculteurs, qui sont historiquement les habitants traditionnels de cette région extrêmement fertile (berceau agricole déjà au temps des Incas), mais qui aujourd’hui se voient mis en difficulté par des éléments comme le manque d’eau, l’augmentation de l’intensité du soleil due au phénomène de El Niño, ou la pollution de l’air et de l’eau créée par l’industrie locale en forte croissance. Par manque de connaissances ou de ressources pour contrer ces difficultés, beaucoup d’agriculteurs décident de se faire engager dans les fabriques aux alentours où ils perdent en autonomie et viennent indirectement renforcer les problèmes sociaux et environnementaux.

Des légumes organoponiques: de quoi s’agit-il?

Dans ce contexte, nous avons délimité dans notre jardin 1500m2 de terres et opté pour la construction de serres, celles-ci ont le grand avantage de protéger les cultures de la force du soleil, souvent fatale pour les plantules et rationaliser l’usage de l’eau qui fait défaut dans la région. A l’intérieur et à l’extérieur des serres, nous avons prévu d’utiliser une technique d’agriculture biologique connue sous l’appellation de « organoponique ». Cette technique est un système de production intensif de légumes, excluant tout recours aux fertilisants chimiques, herbicides ou pesticides de synthèse.

Ceux qui nous ont inspiré

Notre projet prend exemple sur la ferme agricole urbaine de Alamar (Cuba),  mais il y a bien d’autres projets ainsi que des hommes et de femmes qui l’ont inspiré, entre autres : Masanobu Fukuoka, Pierre Rabhi, Miguel Altieri, Carlo Petrini, ou d’autres projets tels que la ferme de Bec Hellouin (France), Rage de Vert (Suisse), le centre d’agritourisme de La Vrille (Italie).

http://farmcuba.org/farm.html#farmtop

Pourquoi nous faisons appel au financement participatif? 

Depuis que nous nous sommes installés, nous avons développé, aménagé et embelli progressivement notre espace, nous avons réalisé plusieurs rencontres et fait des découvertes personnelles ; deux années de travail pour un projet aux différentes facettes qui a besoin de vous pour continuer d’aller en avant. Chères amis & amies un coup de pouce financier va nous permettre de souvenir aux frais de construction et d’acheter ce dont nous avons besoin pour faire vivre toutes ces belles idées dans un lieu merveilleux.

Addendum: Tout surplus dans notre collecte sera investi pour acquérir de ruches!