Table ronde sur l'intimité

Nous sommes deux étudiantes en travail social. Après nos formations pratiques, nous avons réalisé que les éducs* travaillant avec des jeunes en foyer, sont parfois confronté.e.s à des dilemmes face à la demande d’intimité des jeunes et à leur cheminement autour de la question de la sexualité. Confrontant leurs valeurs personnelles aux directives de l’institution, les éducs sont alors parfois désemparé.e.s et ne savent comment réagir ou répondre aux besoins des jeunes.

Nous aimerions ouvrir la discussion avec ces professionnel.le.s et leur permettre de prendre conscience de leur positionnement par rapport à l’intimité et des enjeux que cette question soulève, en échangeant avec des expert.e.s, ainsi que d’autres personnes de terrain. La présence d’une juriste, d’un directeur, d’une psychologue, d’éducs, d’une professionnelle de la santé sexuelle, mais aussi d’étudiant.e.s en social et pourquoi pas d’un.e ancien.ne jeune enrichira la discussion. Nous donnerons également, par une vidéo, la parole aux jeunes concerné.e.s.

*éducateurs et éducatrices sociales

Un tabou en Valais

Si nous savons que la question de l’intimité reste, aujourd’hui encore, un tabou, un questionnement difficile pour certains professionnel.le.s en Valais, nous sommes persuadées que la table ronde cantonale permettra un échange riche et ouvert autour de ce thème. De plus, cette formule permettra une comparaison inédite entre le Haut et le Bas-Valais, amenant les participant.e.s à une réflexion sur leurs valeurs, ainsi que sur leurs pratiques. Grâce à une traduction instantanée, l’audience pourra suivre les réflexions des expert.e.s et les réactions du public; celles-ci seront, si désiré, anonymisées.

Par ailleurs, un moment informel (apéro) suivant la table ronde donnera l’occasion aux participant.e.s de continuer d’échanger et de poursuivre la réflexion, ainsi que de créer des contacts utiles pour aller plus loin.

Nous avons besoin de vous

Nous sommes parvenues à obtenir la gratuité de la salle, ainsi qu’à assurer la modération nous-mêmes. Il nous reste toutefois des dépenses inévitables:

Nous aurons besoin de deux interprètes pour assurer la compréhension par toutes et tous. Nous créerons un flyer rassemblant diverses informations et qui servira entre autre d’invitation. Nous voulons offrir un cadeau de remerciement pour les expert.e.s présent.e.s. Nous proposerons un apéro à la suite de la table ronde.

On compte sur vous!