Une petite vidéo du tournage qui s’est achevé dimanche 12 octobre

L’intrigue

Ludovic, un motard du dimanche, a tout orchestré pour emballer Axelle dans son cabanon en bois. Malgré son attirance, la jeune Axelle, explosive et transparente, est bien décidée à ne pas entrer dans le jeu de séduction huilé et bien rôdé de Ludovic.

Les origines du projet

Ma passion pour la moto remonte aux années 2000. J’avais alors quatorze ans et je passais mon permis de vélomoteur. Dix ans plus tard, j’empruntais la BMW de mon père pour impressionner ma nouvelle conquête...Inspiré d’éléments autobiographiques, je souhaite expérimenter un nouveau genre, celui de la comédie, mes trois précédants court-métrages étant des drames sociaux.

La Leçon, c’est:

  • 480 heures d’écriture
  • 160 heures de préparation
  • 2’500 minutes au téléphone
  • 2400 km parcourus
  • 20 dossiers de sponsoring envoyés
  • 6 motos à louer
  • 6 décors en Valais
  • 8 techniciens
  • 3 acteurs principaux
  • 5 rôles secondaires
  • 264 repas préparés par des bénévoles
  • 64 heures de tournage
  • 200 heures de montage
  • 16 heures de mixage son
  • 40 heures de montage son
  • 16 heures d’étalonnage
  • 1’000’000 MO de données stockées sur disque dur
  • Et des tonnes de motivation

Les acteurs

Clea Eden dans le rôle d’Axelle / Arnaud Huguenin dans le rôle de Ludovic

Clea Eden, 22 ans est originaire de Genève et étudie actuellement à l’Ecole de théâtre Serge Martin à Genève. Elle a récemment joué au théâtre La Traverse dans la pièce «Intendance» ( Le Temps, 18.06.2015 ) et s’est produite dans deux court-métrages («Paris 2eme» d’ Oskar Rosetti (2015) et «The Raven» de Frédéric Choffat (2013))

Arnaud Huguenin, 27 ans et originaire du Locle est étudiant comédien à la Manufacture à Lausanne. En 2013, il danse pour la création d’Ambra Senatore, Nos amours bête écrit par Fabrice Mélquiot. En 2014, il joue dans Richard III de William Shakespeare mis en scène par Emma pluyaut-Biwer et danse dans la mise en scène de Manon Krütli, ChériChérie. Il gagne, en 2014 puis en 2015, le prix d’encouragement du Pour-cent culturel Migros.