Présentation du projet

Voilà un demi-siècle que le cours de sauvetage en montagne se perpétue d’année en année. Pour marquer le coup, un film documentaire reviendra sur son histoire, à travers les entretiens de personnalités qui l’ont tous à leur manières façonnées. Le 50ème cours donné dans les gorges prévôtoises sera intégralement filmé et servira de trame au documentaire. Le 4 juin 2016, Le 50ème sera sera projeté en avant-première.

Picture ddce2855 3a4b 4330 a319 12ed9e5f10a8Picture 649310b5 1137 4828 b43b 2129dd32c9c8Picture d40a249c cc5c 4e42 9bd7 8a1dfce85accPicture 29951c08 765a 4fe8 8334 70977470306dPicture bfca5cb9 7b66 44d2 9a70 1e3f634bd05fPicture e3f31664 2c27 4693 9a66 434bc7f8b3a6Picture 56515fb3 15f5 4dd0 b1fa 995bf258857aPicture de41877d 9ce7 4b1b 9ca5 166fa78247b2

L’équipe

Céline Ryf, l’initiatrice du projet, est la responsable actuelle du cours de sauvetage. C’est par passion et par respect pour ses aïeux qu’elle souhaite rendre hommage à tous les passionnés qui ont fait la réussite de ce cours.

Jérôme Nyffeler va s’occuper des images. Il a déjà par le passé réalisé un film pour le 40ème cours de sauvetage. Depuis, il a fait ses armes en tant qu’assistant opérateur sur le film Max & Co.

Pour compléter l’équipe, Benoît Gisler composera une musique originale pour le film. Il a terminé un master en musique de film et également réalisé des bandes-son pour des court-métrage et des spectacles.

Content

... aussi un projet social...

Ce projet est également une aventure humaine avec une dimension pédagogique. Le traitement des images et une partie du montage seront confiés à l’atelier BMP de Villars-sur-Glâne. Des personnes en situation de handicap travaillent activement dans cet atelier des ateliers de la Gérine et des Préalpes qui s’est spécialisé dans l’archivage de support vidéo et le montage. Jérôme Nyffeler évolue au BMP en tant que maître socio-professionnel.

Que ferons-nous avec votre argent?

La réalisation et la mise en place d’un tel projet demande du temps et du matériel. Nous souhaitons également rémunérer de manière correcte les personnes qui s’impliquent dans le film. Comme nous souhaitons intégrer des documents d’archives, nous aurons besoin d’un budget pour que ce travail soit fait minutieusement. Nous souhaitons également donner une vie au film après la soirée de la première, nous l’enverrons au festival de films de montagne.

Content

Synopsis – pour en savoir plus...

Si le cours de sauvetage en montagne de la section Prévôtoise est reconnu dans le milieu des montagnards au-delà des frontières Suisses, il l’est certainement moins pour les amateurs de randonnées et de grimpe conventionnelle. Pourtant voilà plus d’un demi siècle qu’il suscite de l’intérêt avec sa 50ème édition qui se déroulera en septembre 2015.

A travers ce documentaire il s’agit de retranscrire les valeurs du randonneur de montagne: le partage, l’altruisme.

En haute montagne, tout le monde se retrouve à la même enseigne. Le repas de la cabane est le même pour tous, le dortoir est commun, le confort est semblable. L’esprit qui a poussé à se surpasser jusque dans les hauteurs rocheuses est aussi unanime. Il n’y a que la route, le choix du trajet qui appartient à chacun selon ses capacités, ses connaissances et ses envies.

C’est pour ces raisons que chaque année une équipe de bénévoles motivés organise un cours de sauvetage. Loin des hautes montagnes moins accessibles, c’est dans des gorges pittoresques que le savoir se transmet pour sécuriser la montagne.

Pourquoi ce cours a vu le jour au cœur de la chaîne du Jura? Est-ce que les motivations actuelles sont les mêmes que lors des premières éditions? Qu’est-ce que vient effectivement chercher les participants et quelles sont ses motivations?