Dis maman, pourquoi tu deviens nonne?

Tu vas partir? Tu vas vivre dans un monastère? Mais pourquoi? Comment? Partir pour toute la vie? Tu ne m’aimes plus?

C’est exactement ce que mon âme d’enfant m’a soufflé quand ma mère m’annonce vouloir devenir nonne bouddhiste et partir pour une vie monastique au Népal, un noviciat de plusieurs années… 

Qui est cette maman qui nous quitte?

Prénommée Tana, née en Mongolie Intérieure, ayant grandi dans un climat politique tendu, la disparition inexpliquée de son père durant 3 longues années a sans doute provoqué l’aspect brut et indépendant de sa personnalité qui l’a poussée à une adolescence un peu sauvage.

Vient 1988, une rencontre improbable avec un étranger, mon père. L’amour est immédiat, elle abandonne ses activités de comédienne et de styliste. Ils se marient en 1989 et déménagent en Suisse. De cet amour, naissent deux enfants.

Forte de ses expériences, c’est une nouvelle vie qui commence, une femme entrepreneuse et passionnée est en train de naître. Tana ouvre un magasin de «pierres de rêve», organise des expositions d’art contemporain, réalise plusieurs maisons de thé. Bien que très respectée et admirée pour sa vie sociale et professionnelle intense, elle décide de prendre la voie du noviciat lorsqu’après de nombreux voyage en Asie et au Tibet elle rencontre des moines bouddhistes.

Ma petite voix d’enfant se manifeste de nouveau: mais maman, qu’est-ce qu’il te manque? Tu as tout pour être heureuse? Est-ce de ma faute? T’ai-je mal aimée?

C’est au travers d’un film que je chercherai à comprendre ce qui peut pousser une personne, en l’occurrence ma mère, à un choix de changement de vie si radical et peu commun, perçu dans nos sociétés modernes comme une forme d’abandon.

Après en avoir longuement discuté avec elle, une part de ce choix m’échappe toujours, bien qu’au fond de mon coeur j’essaie de croire et je sais que notre amour est inconditionnel. Alors, je partirai sur les traces de son périple en demandant aux personnes qu’elle croise, ou à qui elle a fait ses adieux, ce qu’eux même comprennent de ce choix, comment ils le perçoivent.

Le projet

L’histoire débute à Genève, lieu de résidence actuel de ma maman. Filmée dans son quotidien et ses derniers préparatifs.

L’histoire se poursuit à Riga, en Lettonie, où ma maman s’y est rendue une dernière fois pour les affaires. Puis Hohhot (Mongolie Intérieure), Pékin, Chengdu et le Sichuan sont les villes où nous nous rendrons pour visiter ma famille et ses amis avant de rejoindre le Népal où je découvrirai le monastère dans lequel elle vit, la chambre qu’elle occupe, rencontrerai les moines et nonnes qu’elle côtoie ainsi que son maître dont elle suit l’enseignement. Moi, sa fille, je serai à ses côtés pour, peut-être, trouver des réponses aux questions que je me pose encore parfois.

Sera-t-elle en sécurité? Qui veillera sur elle? Ai-je été une fille assez aimante? Pourra-t-elle entendre mes pensées? Entendrais-je ses prières?

Je rejoindrai ma maman régulièrement au cours des mois et années à venir. Je filmerai à la fois une femme, une mère et une nonne. Je serai l’oeil témoin du chemin de ma mère dans sa quête spirituelle.

La réalisation

C’est par le biais d’une petite camera discrète que je livrerai mon ressenti sur l’instant durant ma quête, avec toute l’émotion et l’affection que je porte à ma mère.

Une personne extérieure à la famille, Dakota Langlois, dressera le portrait de cette femme, ma mère, telle qu’il la découvre.

Qui participe au projet?

Malena Garance Azzam, vidéaste, réalisatrice et monteuse. Engagée, entre autre, pour la cause animale, je réalise et monte des films et vidéos pour le compte d’associations ou d’indépendants. 

Dakota Langlois, photographe, vidéaste et réalisateur basé à Lyon, orienté reportage, portrait et mise en scène. En vidéo, il réalise ou cadre différents reportages qui traitent essentiellement de l’écologie et de la cause animale. De plus, Dakota met gracieusement son matériel à disposition du projet.

Lorsque j’ai pensé à un binôme tout terrain, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers Dakota. En effet, lui et moi partageons de nombreuses valeurs éthiques et morales. Ensemble, nous constituerons une équipe minimaliste afin de favoriser l’intimité et la discrétion.

A quoi servira la collecte?

Dans le fond, la collecte permettra de partager une histoire à la fois singulière et universelle. Il me tient tant à coeur de filmer ma mère dans cette transition, ce changement. Il est important pour moi de montrer à travers le film que le choix d’un tel changement de vie n’est pas une fuite mais une véritable nécessité d’aimer le monde et promouvoir le sentiment d’empathie et de compassion.

Dans la forme, la collecte de fonds servira à financer:

  • Déplacements: Lettonie, Mongolie Intérieure, Chine, Népal pour 2 personnes. Les trajets se feront en avion pour les grandes distances, et en voiture pour les déplacements sur place.
  • Visa pour la Chine pour 2 personnes.
  • Hébergement: 2 semaines dans de petits hôtels au meilleur prix, pour 2 personnes.
  • Nourriture: des repas pour 2 personnes. 
  • Stockage: disques durs, cartes mémoires.
  • Un objectif grand angle.
  • Un micro-cravate sans fil
  • Don au monastère