Une aventure écologique à travers l'Europe

Nous allons réaliser un film documentaire sur une traversée de l’Europe à vélo dont l’objectif est d’approfondir la thématique de la pollution plastique. En plus de sensibiliser les gens aux problèmes environnementaux engendrés par les déchets et la surconsommation de plastique, le film a pour ambition de donner envie de changer ses habitudes et chercher à découvrir de nouvelles pistes, simples et accessibles à tout un chacun. Pour porter ce message, Fabien s’est lancé le défi suivant : ne pas consommer de plastique à usage unique, explorer les alternatives existantes et organiser quelques actions de nettoyage au fil de la route. Au-delà des quelques 6000 km qui l’attendent, son périple est surtout une manière de questionner nos modes de consommation et plus globalement notre rapport à la nature. Le voyage débutera à l’extrême sud de l’Europe continentale, en Espagne, pour se terminer environ 4 mois plus tard au Cap Nord, en Norvège.

Picture fd9f653c cd6d 4297 ab3c 7a84e6a6f03dPicture 6e09e3ca fbc2 4288 a6a4 c70b70c8db78Picture 7c04d6f7 ca24 4aa7 a6d3 d9fb91f3ed48Picture 91894ed8 4f12 4096 bbb1 5115c02540e6

Plus qu'une aventure, une manière de questionner notre rapport à la consommation

Depuis les années 1950, l’homme aurait produit quelques 9 milliards de tonne de plastique non biodégradables. Problème, seul 9% de la production mondiale est recyclée, 12% est incinéré, tandis que le reste git dans des décharges, pollue les sols ou inonde les océans. À ce rythme, les mers pourraient compter plus de plastique que de poisson à l’orée 2050. Les objets à usage unique représentent l’une des principales sources de cette pollution : pailles, cotons-tiges, bouteilles, emballages, ils sont partout et au fil de leur dégradation, contaminent sous forme de microplastique les écosystèmes et la chaîne alimentaire dans son ensemble.

Il est temps de changer, mais comment ?

S’il est urgent que de vrais changements structurels arrivent, par le biais de nouvelles normes et décisions politiques, il est indispensable de promouvoir les alternatives et de montrer à nos gouvernants qu’une réelle volonté collective existe. En plus de montrer l’absurdité de nos modes de consommation et notre addiction au plastique, le film cherchera à promouvoir les gestes simples et les nouvelles manières de consommer, plus respectueuses de l’Homme et l’environnement.

A quoi votre soutien va servir

Un tel projet nécessite un investissement personnel et matériel important. Que ce soit pour la réalisation du film (caméras, micro, lumières, etc.) ou pour 4 mois de voyage (vélo, tentes, etc.), il est indispensable d’être le mieux équipé possible.

En outre, une grande part du budget sera consacrée à la post-production (montage, étalonnage, mixage son) et aux salaires des différents professionnels avec les quels nous devrons travailler pour finaliser le film.

Comme nous travaillons avec un budget serré, le réalisateur sera bénévole tout comme Fabien Favre, l’acteur principal.