«Penicillin»: Film de Master

di Romane Golan

Londra e Ginevra

Pour finir mes études à la London Film School, il ne me reste qu’à réaliser mon film de master. «Penicillin» fonctionnera à la fois comme court-métrage et comme mini-épisode d’une série: «Cocktails».

Condividere il progetto di crowdfunding

CHF 2’590

74% di CHF 3’500

74 %
Come funzionaä

Vale il principio del «Tutto o Niente»: la somma raccolta verrà corrisposta al progetto, solo se esso avrà raggiunto o superato l’obiettivo di finanziamento.

18 sostenitori

18 giorni rimanenti

«Penicillin» : mon projet de film de master de la London Film School

Me voilà arrivée au bout des mes études à la London Film School. Pour obtenir mon master en «filmmaking», il ne me reste qu’à réaliser mon film de master !

«Penicillin» est un court-métrage d’une dizaine de minutes qui suit les aventures de quatre amis : Élise, Ayden, Killian et Luciano.

Alors qu’ils boivent des cocktails dans leur bar habituel à Genève, Élise raconte à Killian, Ayden et Luciano son aventure malencontreuse de la veille : censée retrouver son rencard chez lui, son téléphone s’est éteint avant qu’elle ne puisse lui demander l’étage de son appartement. Elle s’est alors retrouvée au milieu de la nuit face à un voisin peu content. Enivrés au possible et menés par un Ayden jaloux, les trois amis sont si déçus de la voir partir lorsqu’elle est à nouveau invitée chez son rencard qu’ils la suivent pour tenter tout en ironie et gentillesse de lui faire louper son coup.

Ce film représente l’apogée et la concrétisation de tout ce que j’ai pu apprendre durant mes deux ans de cours à Londres. Après avoir travaillé sur plus de 15 courts-métrages et deux longs-métrages, je me réjouis de pouvoir mettre toutes mes connaissances en pratique dans ce projet.

  • En studio, sur le tournage de «The Final Score».
    En studio, sur le tournage de «The Final Score».
  • En studio, sur le tournage de «Girl Dad».
    En studio, sur le tournage de «Girl Dad».
  • Pouf, me voilà devant la caméra avec un oeil en moins pour «Lily, Sugarcane, Bonsaï» !
    Pouf, me voilà devant la caméra avec un oeil en moins pour «Lily, Sugarcane, Bonsaï» !

Un court-métrage, mais pas que !

Bien que ce projet corresponde à mon film de fin de master, il s’agit également d’un mini-épisode d’une série que je souhaiterais créer : «Cocktails».

Tout comme ce premier épisode, la série suivra la vie de nos quatre amis. Ceux-ci nous raconterons leurs histoires les plus drôles et touchantes alors qu’ils se retrouvent dans le bar à cocktail où Luciano travaille.

Une série pleine d’humour, «Cocktails» abordera les thèmes des relations (sexuelles, amoureuses, amicales, professionnelles ou familiales) en mélangeant sérieux et légèreté.

Et pourquoi «Cocktails» ? Chaque épisode porte le nom d’un cocktail que les amis boivent dans l’épisode, et qui est lié d’une manière ou d’une autre aux histoires qu’ils se racontent.

L’écriture des 13 premiers épisodes qui constitueront la première saison de la série est déjà lancée, et ce premier mini-épisode nous servira de preuve de concept afin de réunir les fonds nécessaires à la création de la série en entier.

  • Quelqu'un à dit «son» ?
    Quelqu'un à dit «son» ?
  • Tournage sur de la pellicule 16mm avec une caméra Aton !
    Tournage sur de la pellicule 16mm avec une caméra Aton !
  • Petite retouche maquillage pour l'acteur.
    Petite retouche maquillage pour l'acteur.
  • Et hop, me voilà devant la caméra !
    Et hop, me voilà devant la caméra !

Et concrètement, votre soutien, que permettra-t-il ?

J’ai la chance d’être aidée par la London Film School pour la réalisation de ce premier mini-épisode. Toutefois, faire un film est très couteux, et le financement apporté par l’école ne suffit pas à couvrir les frais de la production.

Votre soutien ira directement dans la réalisation du projet. Il nous permettra en autres de louer de l’équipement de qualité pour tourner le film, de payer les acteurs et de participer aux coûts de post-production du film, comme le mix son ou la correction de couleurs.

Finalement, grâce à votre soutien, vous me permettez non seulement de terminer mon master à la London Film School, mais aussi d’entamer cette nouvelle aventure que sera «Cocktails».

  • La London Film School, c'est presque fini !
    La London Film School, c'est presque fini !
  • Prête à réaliser ce nouveau projet.
    Prête à réaliser ce nouveau projet.
  • «Cocktails», mon projet de série.
    «Cocktails», mon projet de série.