Contexte

Cuba est un pays bouillonnant de culture. Dès 1961, l’éducation devient gratuite et obligatoire pour tous, et la culture se démocratise. En parallèle, le gouvernement cubain « pose les limites de l’expression culturelle et intellectuelle, lors de la première crise entre les artistes et le nouveau pouvoir. » (Roumette, 2011).

Picture 8d8880d3 06b1 4cc4 b03d afe80e1fccd8Picture 0ea964f5 64e0 459b 96fd 8ae5677431dcPicture 60fde304 9bbb 4444 b246 31f62bfbce9aPicture fe7cb6ae 7803 4325 ac95 fba22abb82f7Picture bdbf5ae5 38cb 45fe 8bee ea6df65db98cPicture 7d784dd5 b358 4530 a10f 7b0594d79e2aPicture a803e3b9 91f3 471c 9321 caa4247e6da0Picture b56aa82c 1026 472d a679 69b2f7122ec4

Pourquoi ce projet?

Le but de la recherche est de découvrir quelle est la marge de manœuvre dont disposent les jeunes artistes cubains en terme de « liberté artistique »? Y a-t-il une place dans la société cubaine pour une production artistique qui véhicule des valeurs considérées comme contestataires ? Quelles solutions pour ces artistes ?

Comment?

La partie principale de ce travail s’effectuera à Cuba. Il s’agira d’un processus de « recherche-action » qui m’engage à m’immerger dans le terrain et à être dans l’action, tout en adoptant une posture réflexive.

Le but sera de suivre un groupe de jeunes rappeurs cubains durant un mois et de me plonger dans leur quotidien afin d’être au plus près de ce qu’ils vivent, un peu comme si j’appréhendais les choses à travers leurs yeux et au travers de leur expérience.

Quel rapport avec la Suisse? Pourquoi soutenir ce projet?

Même s’il s’agit d’une thématique axée sur une réalité urbaine étrangère, étudier les phénomènes en cours à Cuba qui ont trait à la politique culturelle, la jeunesse, la création artistique, le rap comme « outil d’émancipation des personnes » et les revendications qui sont véhiculées à l’intérieur de ce genre musical, peut vraiment amener un plus aux intervenants sociaux de Suisse en ce qui concerne les pratiques du travail social liées à l’animation, à la médiation culturelle et à l’accès des publics défavorisés à l’art et à la culture.

J’ai besoin de vous pour financer mon vol ainsi que les divers frais liés à la démarche de terrain. Le produit fini se présentera sous forme de travail de Bachelor (document rédigé d’environ 40 pages).

Merci d’avance pour votre aide et votre soutien!