MERCI!De Association pour L'Atelier, le 27.6.2015 12:55

MERCI, MERCI à tous et toutes de votre soutien, vous êtes formidables. En plus du soutien financier effectif, nous nous sentons encouragés et notre élan est décuplé.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la recherche lorsqu’elle sera terminée. Nous visons la  fin de 2015 et pensons publier le rapport au début 2016.

Il reste une semaine de recherche de fonds, si vos connaissances ou d’autres personnes de notre réseau nous aident encore et ajoutent à notre pécule, notre joie sera immense. Nous utiliserons l’argent supplémentaire uniquement pour cette recherche, avant tout pour étudier plus de situations et prendre plus de temps pour affiner la réflexion.

Bon été à tous et toutes.

Jacques et Olivia

Commenter

Connectez-vous avec votre profil afin de commenter ce projet.

Se connecter

Entrez dans le cœur du travail de recherche !De Association pour L'Atelier, le 21.6.2015 10:55

Voici des passages d’une observation d’une fillette de 2 ans et la manière que nous avons de tenter d’en appréhender les modalités à l’étape actuelle, très exploratoire, de la recherche :

«Je vois L. au fond de la salle, elle croise mon regard et court à ma rencontre. Elle plonge ses yeux dans les miens et me fixe, immobile. Ses yeux sont noirs, tout ronds. J’ai l’impression qu’elle me traverse. Pas un battement de cil, pas un petit mouvement. Je suis impressionné, un peu déstabilisé.»

Regard-corps ? Regard-lien ? Regard-réceptif ? Le regard qui sert à voir, modalité image, est utilisé ici plus comme une posture corporelle ou existentielle de contact.

«Je vois L. qui traverse plusieurs fois la pièce de long en large. Tranquillement mais sûrement. Sa démarche est encore un peu hésitante, question équilibre, mais posée pourtant dans l’intention. Elle s’arrête souvent, fait des pauses, bien campée sur ses jambes et regarde. Elle pose son regard très souvent, observe ce qui se passe, un enfant ou une éducatrice, puis repart.»

Le regard continue à être central, alterné avec marche. Regard-corps statique et réceptif ; corps-mouvement, marche = corps-mouvement qui va vers le monde ; regard-corps qui reçoit le monde.

«Son regard me transperce à nouveau, il me semble qu’il change un peu, je sens comme mille questions qui me sont adressées … Sa bouche se tord un peu et reprend le livre, commence à le feuilleter. Son index se pose sur un papillon, puis frotte la page comme si elle dessinait, elle fera cela à plusieurs reprises à chaque page.»

Regard encore, qui semble plus actif/expressif que réceptif et qui semble être relié au reste du visage. Corps-main qui touche l’image-monde, la main touche l’image comme le regard touche le monde.…

«...elle se déplace toujours beaucoup, son regard balaie toute la pièce et les situations qui se déroulent dans la pièce, mais cette fois, elle montre une gamme plus diversifiée de mouvements (course, sautillement, sauts, 4 pattes,…) et surtout d’expression du visage (moue, grimace, tire la langue, plisse les yeux,…) et d’expressions verbales (beaucoup de mots distincts, mais aussi verbiage pour jouer avec les sons) … je comprends distinctement « pomme » « manane », elle répète souvent « manane » et cela la fait rire. Son regard est moins persistant et interrogatif que la dernière fois.»

Corps-mouvement,regard réceptif-contact. Corps-gestes et pas seulement déplacement par la marche. Corps-visage et augmentation de variation. Mots, mots-sons.

Nous repérons plusieurs modalités en action. La modalité corps domine. Il semble y avoir une polarité qui s’est installée entre modalité réceptive et modalité expressive ou active. Il semble y avoir un développement allant du simple au complexe. Plusieurs modalités se lient.

Commenter

Connectez-vous avec votre profil afin de commenter ce projet.

Se connecter

Quel joli succès! Continuons comme ça!De Association pour L'Atelier, le 12.6.2015 08:45

Merci beaucoup aux premiers contributeurs!

Commenter

Connectez-vous avec votre profil afin de commenter ce projet.

Se connecter