Ce dont il s'agit

Peintes il y a tout juste 80 ans par l’artiste Pierre Faval, les fresques ornant le bâtiment des Caves Henri Carron à Fully représentent un véritable joyau patrimonial à l’échelle cantonale mais sont aujourd’hui menacées par la destruction du bâtiment sur lequel elles se trouvent. Si nous ne faisons rien, elles seront condamnées à disparaitre en novembre 2021. Le temps presse ! Nous avons besoin de votre soutien pour les sauver !!

Content

Pourquoi sauver ces fresques

Ces fresques sont un témoignage unique de l’identité fulliéraine, commune façonnée par le travail de la vigne durant le siècle passé. Elles représentent les différentes étapes du labeur viticole ainsi que les divers villages et lieux emblématiques de Fully. Mais l’importance de ces fresques dépasse les frontières communales car l’ampleur de la surface peinte, le sujet viticole et la technique utilisée pour les réaliser sont uniques au niveau cantonal et d’importance majeure pour l’histoire de l’art valaisanne.

Content

En quoi consiste le projet

Grâce à une technique de conservation très pointue et l’intervention d’un atelier d’expert en restauration de peinture murale, la frise de fresque, longue de plus de 30 mètres, va pouvoir être retirée de la façade sur laquelle elle se trouve, déposée sur un support stable et réinstallée ensuite sur un autre bâtiment communal qui lui servira de nouvel écrin.

Une étude de faisabilité a déjà été réalisée par l’atelier de conservation-restauration Nicola Gammaldi et une expertise des fresques a été menée par M. Gaëtan Cassina, historien de l’art et professeur honoraire d’histoire de l’art monumental régional à l’université de Lausanne.

Le coût total de ces travaux de sauvegarde se monte à CHF 160 000.-. En fonction de l’argent récolté sur cette plateforme grâce à vos dons, nous sauverons 1 mètre de la fresque à la fois.

Qui soutient ce projet :

Les personnalités suivantes, reconnues dans les domaines de la conservation-restauration, de l’histoire de l’art et du patrimoine soutiennent vivement le projet et attestent de sa grande nécessité :

  • Nicola Gammaldi et Sébastien Grau, restaurateurs-conservateurs spécialisés dans la sauvegarde de peintures murales
  • Gaëtan Cassina, historien de l’art et professeur honoraire d’histoire de l’art monumental régional à l’université de Lausanne
  • Magali Anne Bonard, présidente de la section du Valais romand de Patrimoine Suisse
  • Pierre-Marie Faval à Nyon, Danièle Cretton à Orsières et Charlotte Darbellay à la Fouly, enfants de l’artiste

De plus, nous pouvons d’ores et déjà compter sur le soutien de

  • La Fondation Léonard Giannada
  • La Section du Valais romand de Patrimoine Suisse
  • La Commune de Fully
  • L’Office du Tourisme de Fully
  • Le Journal de Fully
Content