Objectif atteint, mais l’aventure continue !

Nous avons atteint notre objectif avant le délai fixé! Grâce à VOUS, contributeurs de "Seuls", nous pouvons terminer ce projet et faire de ce rêve une réalité. Je vous en remercie infiniment. Mais l'aventure de "Seuls" continue et chacune de vos contributions est un grand pas en avant! Ce film a encore bien du chemin à parcourir, entre  projection, distribution et remerciement à l'équipe qui s'est dévouée corps et âme bénévolement. J'ai besoin de vous, afin de pouvoir faire vivre mon film.

Voici les prochains objectifs à atteindre:  

  • 3250 CHF: Vous nous permettez de couvrir les frais de la projection de l'avant-première sur grand écran!
  • 3500 CHF : Yeah! Vous soutenez l'inscription de "Seuls" dans ses premiers festivals de courts-métrages en Suisse ou à l'étranger! (Une inscription peut coûter jusqu'à 50 dollars)
  • 3750 CHF: Vous m'offrez l'occasion de remercier comme il se doit l'équipe de tournage en leur offrant un bon repas dans un chouette restaurant ! Ils le méritent.
  • 4000 CHF : Ouaouh! DANSE DE LA JOIE du réalisateur et de quelques membres de l'équipe! Nous choisirons la musique parmi vos propositions en commentaires et posterons la vidéo sur cette page!
  • Au delà de 4000 CHF, nous pousserons la difficulté de notre performance en y incluant des couteaux en feu, des animaux dangereux et des cascades hollywoodiennes! Avec un plaisir non dissimulé j’entends!

Le synopsis

Deux jeunes hommes, Yannick (Corentin Lecoq) et Jérôme (Sami Khadraoui), se rendent dans un chalet isolé en montagne ayant appartenu aux grands-parents de ce dernier. La demeure est vieillotte, remplie d'animaux empaillés, d'objets étranges et hétéroclites, inspirant peur et dégoût à  Yannick, qui semble déprimé. De son côté, Jérôme est enchanté de cette ancienne habitation et fait de son mieux pour rassurer son ami. Malgré cela, son état émotionnel ne s'améliore pas et il commence à vivre d'inexplicables maux. Une sombre présence rôde autour du chalet...

Pourquoi ce film?

Avec « Seuls », je veux faire passer un message fort sur un thème social actuel dans un film que l'on peut qualifier de drame fantastique et qui utilise certains codes du film d'horreur. À la manière d'un conte, les événements successifs viennent interroger le spectateur qui construit le sens de ce qu'il observe et entend. À travers l'incursion de l'inattendu dans le quotidien, le public est emporté dans le récit jusqu'à la révélation finale.

A quoi va servir ton soutien?

Les 3000 CHF contribueront au financement de la post-production de «Seuls»:

  • Montage image
  • Correction colorimétrique
  • Design sonore
  • Mixage
  • Composition et enregistrement d'une musique originale.

Le montage image sera effectué par Kevin Schlosser, monteur expérimenté ayant travaillé pour la télévision suisse romande et TV5 monde, ainsi que sur différents courts et long métrages suisses.

La musique sera créée par Peter Scherer, compositeur de nombreux films américains, canadiens, allemands et suisses. Il a gagné le prix de la meilleure musique de film pour « More than Honey » de Markus Imhoof au Filmpreis 2013. Ce talentueux musicien apportera une épaisseur supplémentaire au film, soulignant son aspect dramatique.

A propos de moi

Passionné par le théâtre et la photographie, je découvre l’union parfaite de ces deux arts grâce au cinéma. C’est ainsi que je co-réalise mon premier film, «Melvin» au sein du collectif de cinéastes Bad Taste Pictures. Le film est alors sélectionné dans divers festivals dont le NIFFF 2012, le festival européen du film court de Brest 2012, remporte plusieurs prix dont celui de meilleur scénario et se voit également diffusé sur la chaîne indépendante New Yorkaise Reel 13. Avec «Seuls», je vais encore plus loin puisque je suis non seulement le scénariste et le réalisateur mais également l’acteur principal du film. J’ai eu la chance d’être soutenu par une équipe talentueuse grâce à laquelle «Seuls» a pu se concrétiser. Une fois achevé, il sera soumis à différents festivals à travers le monde afin de commencer sa vraie vie, celle de la rencontre avec le public.

Corentin Lecoq, comédien

Corentin Lecoq se voit offrir son premier rôle dans un spectacle professionnel alors qu’il n’est âgé que de huit ans. En 2002, ce jeune acteur intègre la filiale pré-professionnelle d’art dramatique du Conservatoire de Genève. Par la suite, il multiplie les projets et est notamment récompensé pour son rôle dans «R.D.V. 3H», par le réalisateur belge Benoit Mariage. Récemment, il a prêté sa voix pour le doublage de films et a réalisé son premier court-métrage « Eux c’est moi » récompensé par le prix du Jury au festival de St-Genis-Pouilly 2012.

Maxime Raymond, chef opérateur

Maxime se découvre une passion pour le cinéma dès son plus jeune âge et commence à travailler sur de nombreux plateaux de tournage. Il commence comme assistant caméra sur « Cyanure » (Long-métrage de Séverine Cornamusaz), puis sur des courts-métrages et publicités. En 2011, il est pour la première fois chef-opérateur sur le court-métrage « Ferme les yeux » de Nathalie Ishak, expérience qu’il réitère sur le court-métrage «Myrtille» de Florian Poupelin en 2012. Il est un des membres du collectif de cinéastes Bad Taste Pictures et participe à la création de «Melvin» en 2012.