«Le monde m’empêche de dormir» hommage à Jean Villard-Gilles, un spectacle musical et théâtral par les Swinging Bikinis

«Ne vous y trompez pas, bonnes gens. Longtemps vous avez cru avoir affaire à un amuseur que vous payiez pour vous distraire, pour vous rengorger, pour vous rassurer, dans vos soirées bien gagnées. C’est plus compliqué, Dieu merci. Ecoutez mieux. Peut-être saisirez-vous que Gilles, dans le miel, fait retentir un drôle de petit son avertisseur que chacun d’entre vous pourrait entendre s’il débouchait ses oreilles.» Jacques Chessex

Quel projet?

Chers amis, parents, amis d’amis et «fans» des Swinging Bikinis et/ou de Gilles, nous sommes actuellement, comme bon nombre d’entre vous le savent, en pleine effervescence autour de la création de notre prochain spectacle: «Le monde m’empêche de dormir», hommage à Jean Villard-Gilles, qui sera créé les 24, 25 et 26 avril 2015 au Casino-théâtre de Rolle. Vous pouvez d’ailleurs déjà réserver vos places sur le site www.theatre-rolle.ch

Pourquoi Gilles?

Notre spectacle souhaite rappeler la dimension aujourd’hui méconnue que Gilles occupe dans l’histoire de la chanson française, et évoquer la conscience politique au sens large qui l’animait. Le titre, «Le monde m’empêche de dormir», nous tient beaucoup à coeur. Il est tiré d’un des billets radiophoniques de Gilles à Radio Lausanne et souligne combien cet homme était préoccupé par les mouvements agitant l’Europe avant, pendant et après la guerre.

A lire Gilles aujourd’hui, on se rend compte combien ses textes (billets, chansons, pensées), bien qu’écrits il y a soixante ou huitante ans, demeurent d’une grande actualité. Mais Gilles est aussi un passeur. Il a ouvert la voie et, dans son cabaret parisien, au milieu des années cinquante, a accueilli et encouragé un grand nombre de chansonniers, tel Jacques Brel, qui le considérait comme son «maître de toujours».

Le spectacle

Nous proposerons un dialogue «organique» entre propos et histoires de la vie de Gilles, et une quinzaine de chansons, mélange de tubes et de pièces moins connues.

Les «personnages» sont dans l’attente d’une venue importante, essentielle, exceptionnelle. D’abord, l’un d’entre eux est seul en scène, on le voit s’affairer, vérifier que tout est en place, puis s’immobiliser un instant pour faire les cents pas la minute d’après. Il est vite rejoint par d’autres personnages, des musiciens, qui arrivent, se retrouvent, se saluent, et s’installent avec leurs instruments, leurs décors et leurs accessoires… Ils montent la «scène». Ils attendent... On les sent nerveux, fébriles et tout à la fois bouillonnant de joie. Petit à petit, tous sont habités par les chansons, les pensées de l’Homme, qui surgiront, comme si la fiction s’incarnait, l’espace d’un instant, l’instant d’un spectacle. Cette confidence intime et profonde de chacun, livrée tour à tour au public, sera nourrie, ponctuée, «pétrie» par ces «apparitions» chantées, jusqu’à ce que l’Homme arrive, enfin.

Les interprètes

Les interprètes sont le quatuor vocal Les Swinging Bikinis – composé d’Alexandre Feser, Rachel Hamel, Christophe Monney et Anne Ottiger – accompagné pour l’occasion d’un ensemble original de trois musiciens, le pianiste Adrien Schirato, le tromboniste Stéphane Trachsel et le percussionniste Dominique Pythoud.

La mise en scène et la dramaturgie sont signés par Stefania Pinnelli et les arrangements musicaux écrits par Daniel Perrin.

Pourquoi nous soutenir?

Après notre précédent spectacle «Gl’Amour Où es-tu», nous travaillons depuis une année sur ce projet hommage à Gilles. Nous avons rencontré la confiance du Casino-Théâtre de Rolle qui nous permet de créer le spectacle et sommes déjà en train de penser à la suite et d’organiser une tournée pour la saison prochaine.

Pour rappel, qui sont les Swinging Bikinis: Alexandre Feser, Rachel Hamel, Christophe Monney et Anne Ottiger, sont accompagnés au piano par Guy-François Leuenberger. Après leurs débuts à la Fête de la musique à Lausanne en 2009, ces quatre chanteurs, tous membres du Choeur de l’Opéra de Lausanne et rompus à l’exercice de la scène, ont eu la chance de jouer au Casino-Théâtre de Rolle, à la Grenette à Vevey, au Caveau du Coeur d’or à Chexbres, au Théâtre du Lavoir à Pontarlier, au Théâtre du Pré-aux-Moines de Cossonay, au Festival lyrique de Montperreux et dans le cadre des Concerts de la Vuy à Penthalaz. Ils ont également donné trois concerts avec le Quatuor Sine Nomine lors d’une petite tournée en pays de Vaud, sous la houlette de Jean-Marc Grob. A l’occasion de cette création, c’est le pianiste Adrien Schirato qui remplacera Guy-François Leuenberger.

Les soutiens financiers pour les projets de ce type étant difficile à obtenir, nous avons grandement besoin de votre aide afin de pouvoir créer ce projet dans les meilleures conditions possibles.

Merci «gillement» de tout notre coeur pour votre soutien!