Et voilà on y est ... la FIV. Nous connaissons la pma depuis 4 ans et aujourd’hui c’est notre dernière chance pour devenir parents. Soutenez notre projet. En Suisse, la FIV n'est pas prise en charge.

CHF 0

0% of CHF 3’000

0 %
This is how it worksä

The «all or nothing» principle applies: The project only receives the funds if the funding target is reached or exceeded.

0 backers

Concluded on 15/7/2024

Une vie à 3

Nous nous sommes rencontrés pendant un de mes voyages en 2015 en Suisse. Loïc est Suisse et je suis Franco Rwandaise. J’avais pour projet de m’installer au Cambodge et non de rencontrer l’amour. Hors de question d’avoir une relation à distance. Très vite nous nous installons ensemble et je lui explique que nous n’aurons pas d’enfant des suites de maladies gynécologiques endométriose, sopk, adhérences, trompes non perméables) et interventions chirurgicales. Quel choc quand je suis tombée enceinte et malheureusement elle s’est soldée par une fausse couche. C’est comme ça que notre projet de devenir parents à vu le jour. En 2020, nous partons directement en PMA avec tous les examents requis obligatoire. Après la laparoscopie, tous les voyants sont aux verts et nous commençons la 1ère étape avec les rapports dirigés, incluant les traitements hormonaux. Pendant une pause post traitement je tombe enceinte mais nous nous en rendant compte lors d’une 2ème fausse couche spontannée.

Après ses tentatives toutes négatives ont tente l’IAC. Mais trop tard l’ovulation est dépassée, on arrête sur ce cycle. Entre temps, je change de travail et je souhaite redevenir moi-même pendant plusieurs mois. On fait une pause. Tous ces traitements hormonaux ne sont pas anodins pour le corps et l’esprit. Nous avons besoin de nous retrouver.

Au bout de 3 mois je prends les devants et demande qu’on m’enlève une des trompes malade pour faciliter la conception et entre temps je tombe enceinte. Toutes les précautions sont mises en routes avec des tests sanguins et une échographie précoce à 8 semaines de grossesse où mon médecin découvre que notre bébé grandit dans ma trompe non malade. Dans l’heure je pars au bloc pour enlever notre bébé et mes 2 trompes. Après une année à vivre dans le deuil, nous continuons ce combat.

Merci de vous intéresser à notre projet.

La FIV de la dernière chance

Après une année à vivre dans le deuil, nous continuons le combat pour devenir parents. La FIV est notre seule option. Nous en avons longuement discuter car l’aspect financier est notre principal freint. En Suisse, rien n’est pris en charge malgré que l’infertilité puisse être une maladie. Pour commencer le protocole nous devons avancer 6 500 chf sans compter les médicaments, les échographies, la ponction ovarienne etc. Nous faisons appel à votre soutien pour nous aider à réaliser notre rêve. En attendant nous sommes les parents de Sydney notre petite chienne bichon maltais de 2 ans et demi. Elle était là durant la grossesse extra utérine et elle nous comble de bonheur

Un mini nous

Vos dons nous permettrons de commencer le protocole dès cette année. Nous devons verser un accompte de 6 500 chf avant de commencer et s’ajoute les médicaments environs 1 000 chf de plus, la congélation des ovocytes, le prélèvement du sperme, son analyse et la congélation.