Picture ddb6746b 3e11 4f8a 872e 01a54b2eecc6

Pourquoi ce crowdfunding ?

Malgré le succès remporté par les vins dès les premiers millésimes et l’engouement suscité par la création du domaine, l’année 2017 a été rude.

Tout d’abord, le gel du printemps 2017 a fortement réduit la récolte. De plus, à cause de ces gelées, de nombreux jeunes pieds de vignes, qui venaient d’être plantés, sont morts et devront être replantés cette année. Ces parcelles de jeunes vignes demandent beaucoup de travail et d’attention et ne produiront du raisin que dans 4 à 5 ans.

Un malheur n’arrivant jamais seul, en été 2017, le véhicule de travail a subi un dégât total après qu’un mur de soutènement d’une route du village de St. German a cédé sous son poids. L’achat d’un nouveau véhicule s’avère nécessaire pour pouvoir assurer les travaux à la vigne et les livraisons de vin.

En prenant part à ce crowdfunding, vous atténuez les conséquences d’une année 2017 difficile et soutenez un projet local, biologique et humain. Vous permettez à Romain Cipolla, jeune oenologue, de développer son domaine et participez à son rêve !

Nous comptons sur votre soutien ! N’hésitez pas à partager cette page avec vos amis.

Pour toutes questions ou demandes : 0792018131 ou info@weingut-cipolla.ch

https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-dete/video/vs-un-jeune-fribourgeois-sest-installe-en-haut-valais-pour-y-sauver-la-viticulture?id=7895767&startTime=1.078367&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

Picture 9c07b53a a9ee 4608 9394 08a3a612137fPicture 704b39f2 c6c2 4f82 b376 6f6da8863166Picture 41c384e4 ca4d 45a1 a750 e3297b05978d

Le domaine Romain Cipolla :

Il représente le désir de vivre et de partager une passion, de faire découvrir et revivre des vignobles aux potentiels exceptionnels et de façonner des vins marqués par l’expression du terroir et par la typicité du cépage.

Picture bf4ff13b 3429 48ff abef da2e75f062a5Picture 9cbcced3 c980 43ed 9f2d 2854efd9736cPicture d5082fa0 46eb 4fac 8d1b 3d3ad6205159

Le rêve devient réalité !

L’aventure commence en 2014 lorsque Romain Cipolla, jeune diplômé de l’école d’ingénieur d’œnologie de Changins quitte sa plaine fribourgeoise natale pour travailler dans une cave familiale de Salquenen en Valais. C’est alors que Philippe Constantin, devenu ami et mentor, lui suggère de chercher des vignes du côté du Haut-Valais. Il lui met aussi une place à disposition pour vinifier ses vins.

Charmé par l’identité alpine des vignobles de St. German et de Rarogne et par leurs petites parcelles imbriquées dans la nature, il décide de passer une annonce dans le journal afin de rechercher des vignes. Les propriétaires intéressés s’annoncent alors en nombre. La plupart sont âgés et pour eux, les parcelles, souvent en pente et difficile d’accès, leur demandent trop de travail.

Aidé par ses amis et sa famille, Romain se lance donc dans la création de son entreprise viticole. Le rêve de cultiver ses propres vignes et de vinifier ses vins devient alors une réalité ! Il travaille ainsi environ 2.5 hectares de vignes réparties entre les vignobles de St. German, Rarogne et Visperterminen. Afin de diversifier sa gamme, il décide de replanter de nombreuses parcelles tout en choisissant méticuleusement les meilleurs terroirs pour chaque cépage. Il privilégie aussi les cépages autochtones comme le Lafnestscha, spécialité blanche du Haut-Valais.

Au domaine, il accompagne la vigne au rythme des saisons tout en favorisant au mieux l’environnement : « Rien n’est mécanisable, tout est fait à la main et je privilégie l’enherbement des vignes, les désherbages mécaniques et les travaux du sol aux désherbages chimiques. » Même si aucun label n’arbore ses étiquettes, Romain Cipolla se tient à une ligne bio en n’utilisant pas de produits de synthèse ou d’herbicides.

Pour l’instant, la production se limite à environ 7000 bouteilles réparties sur 9 vins. A la cave, la qualité des raisins et le respect des propriétés de chaque cépage sont les maîtres-mots de son travail. « La majorité des parcelles se situent entre 700 et 900 mètres d’altitude, ce qui permet de garder la fraîcheur dans les vins. Je recherche toujours la finesse des arômes et l’équilibre des saveurs, dans le but d’obtenir des crus authentiques à forte personnalité.»

La qualité, elle, n’a pas attendu, en atteste les restaurants renommés séduits par les vins du domaine, l’engouement des clients ou la médaille d’argent obtenu au mondial du Chasselas par son Fendant Herbsttag 2015.

Picture 169ef4e5 37bf 47b9 a805 e211151d84caPicture 82424ede f741 4740 ac73 0efb87d191e3Picture 9a6f875d 2c1a 42a3 9ea3 04ec1d57493a