Description du projet.

Ce documentaire raconte l’épopée d’une famille cubaine de sept membres – toutes générations confondues – arrivée en Espagne à la suite d’un accord diplomatique et qui se retrouve à vivre à même la rue, sur la Place de la Province en plein cœur de Madrid. Au milieu de touristes et des passants, ils installent un campement de fortune en face du Ministère des Affaires Etrangères et exigent qu’on leur fournisse logement et travail comme le stipulaient les termes de l’accord.

Le film accompagne pendant cinq mois le fragile quotidien à ciel ouvert de cette famille. Dans une relation de proximité et confiance, il montre la confrontation brutale avec les réalités du système capitaliste occidental dont tous avaient pourtant rêvé, du déracinement qu’ils subissent, loin des références sociales et culturelles qu’ils avaient connu jusque-là.

Le film montre également l’indolence et irresponsabilité des autorités qui font la sourde oreille à leurs revendications pendant huit mois, mais aussi les tensions sous-jacentes de la cohabitation des membres de la famille dans des conditions si difficiles, leur positionnements parfois figés et maladroits, leur naïveté politique ainsi que leur prise de conscience de leur part de responsabilité face aux événements.

Mais c’est aussi l’histoire de la détermination d’une famille qui reste unie et digne face à l’adversité, de l’importance de chacun des membres dans le groupe, et surtout de l’opiniâtreté de la mère, Sabina, qui orchestre ce microcosme avec courage et autorité, parvenant à maintenir un cadre humain et maternant alors qu’il n’y a plus de repères.

Picture 20bf2dda 21c9 483b 9b73 0307dfd0f67c Picture 9628fb00 47ee 4611 9382 adf19cf6d744 Picture f45e33a8 053f 46f4 a9cb 1b7490076bcd Picture ffa68c4a db11 487d 8e28 e92cd09ce8f5 Picture 9ce1aead a5f6 4226 9555 e3f112bca2ef Picture 75167fdc 4e48 4337 9dc5 f7e21646af80

Contexte

Entre juillet 2010 et avril 2011, une centaine de prisonniers politiques cubains sont arrivés en Espagne à la suite d’un accord signé entre les gouvernements des deux pays. Cet accord convenait de la libération de ces prisonniers en échange de leur déportation immédiate vers l’Espagne avec leurs familles. A leur arrivée dans la péninsule ibérique, toutes les promesses énoncées dans les termes de l’accord n’ont pas pu être tenues. En effet, la politique d’accueil à bras ouverts du pays a été touchée de plein fouet par la crise économique. La plupart des exilés, après quelques mois dans des centres d’accueil pour migrants se sont retrouvés à vivre dans la rue. L’Etat espagnol a pris, en les accueillant, une responsabilité qu’il n’avait ni les moyens financiers ni les infrastructures nécessaires d’assumer.

Sabina Martin, la cheffe de famille et protagoniste principale du documentaire, appartenait à Cuba au groupe des «Dames en blanc» (Damas de Blanco) réunissant des épouses et membres des familles de dissidents politiques emprisonnés par le gouvernement qui exigeaient leur libération. Malgré leurs protestations pacifiques, elles subissent de violentes représailles. L’état cubain a proposé à Sabina de quitter le pays quand son frère a été libéré grâce à l’accord. Elle a alors décidé de venir en Espagne avec sa mère, son mari, son fils, sa belle-fille, sa nièce et son neveu.

Picture 911fd662 399c 44af 9bb0 66cf258ddd23 Picture 28bf6d0e 41a8 4665 97de 8cd7e167ce10 Picture f74f2706 7f3e 48b6 8f65 8ba966f3ce5a Picture de5c89c5 90c3 4c00 a6ee 23ec9061c864

Mon lien avec le projet.

Etant moi-même Cubaine et vivant à l’étranger en Suisse depuis 10 ans, je me reconnais dans cette condition d’immigrée et je porte une attention particulière aux processus d’intégration et d’adaptation des migrants de manière générale. La situation spécifique de ces Cubains opposants au régime tout à coup confrontés à un « monde capitaliste » nouveau pour eux m’a semblé spécialement intéressante.

Nous avons besoin de votre soutien

Pendant 5 mois, nous avons suivi de très près le quotidien de la famille Martin et nous avons collecté 80 heures de rushes qui témoignent de cette expérience insolite. Pour que le projet puisse continuer, nous avons besoin d’un soutien financier pour assurer le travail de montage, phase cruciale du procédé de création.Cette phase durera 3 mois et c’est là que se construira le film. Sans ce soutien, le documentaire ne pourra malheureusement pas se faire et cette histoire ne pourra pas être partagée.

Picture c9c64dee 1d56 4a16 888c 04376f7dc0ce Picture b67d5e77 05f0 4a5f 97d1 dc90e9187e2a Picture 7c5ec56e 4112 4f07 9537 6da396efdbfc Picture 27e09d6f 4065 4095 80d5 ae0902e71830 Picture 15c25a59 44f2 4fb5 931a 846fbe2e476d

We need your help!

During five months, we followed very closely the everyday life of the Martins and collected 80 hours of rushes that witness this unusual experience. In order for the project to continue, we need financial support for the editing phase, which is crucial to the process of creation. This phase will last 3 – 4 months and that’s were the film will be constructed. Unfortunately without this support, the documentary won’t be able to be made and this story won’t be able to be shared.

Para más información visite nuestra web: [www.heidi-hassan.com/Espanol](http://www.heidi-hassan.com/Espanol.html)