Ce dont il s'agit

Si nous ne mettons pas fin aux gaz à effet de serre, notre planète risque de devenir inhabitable dans les années à venir. Représentant environ 40% des émissions totales, les transports sont la principale source de gaz à effet de serre en Suisse. Or, presque tout notre système de transports se nourrit d’essence, de diesel, de kérosène et d’autres énergies fossiles. Pour réduire les émissions de CO2 nuisibles à l’environnement, nous devons cesser de recourir à ces énergies fossiles. Et donc dire adieu à l’essence et au diesel.

Content

Le temps presse

Cela fait presque 30 ans que le monde politique discute d’une solution au problème climatique. Il faut maintenant que les choses bougent, car nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre 30 ans de plus. En signant l’Accord de Paris sur le climat, la Suisse et la communauté internationale se sont assigné l’objectif de limiter d’ici à 2050 le réchauffement climatique à 1.5 à 2° Celsius par rapport aux niveaux préindustriels. Les climatologues sont unanimes: seul le renoncement total aux énergies fossiles peut stopper le réchauffement climatique. Par contre, aucun consensus ne règne sur les mesures à prendre. En Suisse, des informations factuelles permettant de prendre une décision fondée font défaut. Une étude sur les futurs scénarios en matière de transports doit nous permettre de créer une base solide.

Content

A quoi votre soutien va servir

Les énergies fossiles sont le premier coupable en matière de climat. Malheureusement, il n’est pas possible de les remplacer par un «remède miracle» unique et favorable au climat. D’une part, nous devons adopter un nouveau comportement. D’autre part, un volte-face technologique dans le domaine des transports motorisés est nécessaire. Or, sans base scientifique fondée, l’application de mesures efficaces, et donc la décarbonisation, ne deviendront jamais réalité. Pour cette raison, l’ATE Association transports et environnement souhaite créer une base claire. Une étude réalisée par le centre de recherche INFRAS a pour but d’explorer comment les transports terrestres peuvent se passer d’énergies fossiles, et donc d’imaginer les transports de demain en esquissant quels éléments sont nécessaires pour y parvenir.

Cette étude doit expliquer à un large public comment adopter une nouvelle mobilité. L’ATE en présentera les résultats aux acteurs et actrices du monde politique et économique et s’engagera pour l’application des mesures proposées.

Nous voulons des vérités et non juste des suppositions. Et toi? Pour pouvoir financer cette étude, nous avons besoin de ton aide. En contrepartie, nous te promettons une meilleure qualité de vie et un environnement intact, y compris pour la génération de tes petits-enfants.

Content