Essaims comme film d’essai

di Lutz P. Kayser

Basilea

Ces manœuvres de vol esthétiques, aussi méditatives, sont de l’art! D’une manière poétique, le film nous fait découvrir le monde enivrant des essaims d'étourneaux, qui ont été documentés des semaines.

CHF 11’807

102% di CHF 11’500

"102 %"
Come funzionaä

Vale il principio del «Tutto o Niente»: la somma raccolta verrà corrisposta al progetto, solo se esso avrà raggiunto o superato l’obiettivo di finanziamento.

52 sostenitori

Concluso con successo il 30.11.2018

L’intelligence de l’essaim esthétique devient une intoxication poétique dans le court métrage d'essai

Une esquisse brute d’une dizaine de minutes d’un court métrage d’essai a encore besoin de beaucoup d’amour et de dévouement pour la mise au point, afin que je puisse correspondre avec mon film à l’art du vol des étourneaux. Oui, le film sera aussi une déclaration d’amour.

Pour cette mise au point, nous parlons maintenant des droits de licence pour la bande sonore, des coûts pour le mastering numérique pour l’exposition, la couleur et la conception sonore, ainsi que du visionnage très long du matériel cinématographique des quelque 300 clips qui ont maintenant été produits, de leur sélection et de la coupe précise du film en images. Mon but est de rendre ce court métrage si bon qu’il est accepté dans de nombreux festivals de cinéma et atteint un large public après seulement un an de travail.

Ces vols d´étourneaux sont de l’art ! Ils ont pas besoin d’un patron. Elles sont réalisées par des milliers et des milliers d´étourneaux purement impulsives, chaotiques et pourtant très disciplinées, souples, rapides et totalement paisibles.

Beaucoup connaissent ces incroyables talents de vol des étourneaux et les admirent à la télévision ou sur Internet. Mais imaginez s’il vous plaît, il y a ces œuvres d’art dans le ciel à votre porte d’entrée et personne ne les remarque ! C’est ce qui s’est passé l’automne dernier à Huningue, près de Bâle. Fait significatif, les étourneaux ne sont pas non plus perçus dans la vie quotidienne. En d’autres termes, leur existence a diminué d’environ 30 - 70 % (selon la source) en Europe au cours des 30 dernières années en raison d’un nombre de possibilités de nidification de plus en plus réduit et d’une chaîne alimentaire de plus en plus courte - extinction des espèces avant l’entrée.

Des essaims d´étourneaux volent sur Philip Glass

Dans la tradition des films d’auteur authentiques, j’ai moi-même produit une vingtaine de courts métrages Super-8, principalement des essais, en autodidacte à la fin des années 1990. C’est-à-dire que l’idée, le livre, la caméra, le son et le montage ont été principalement créés par moi-même. Aujourd’hui, j’atteins mes limites avec mon ambitieux court métrage sur les essaims d´étourneaux du triangle frontalier. D’abord, j’étais prêt pendant des semaines à étudier et à documenter les habitudes des vols en étoile. Petit à petit, j’ai pris de nouvelles positions sur les balcons des résidents sympathiques et sur les toits de l’immeuble afin d’être le plus près possible des essaims avec mes caméras. Au cours de l’année 2018, j’ai également réalisé de nombreuses prises de vue très ciblées de phénomènes célestes laps de temps, qui complètent, avec les clips d´étourneaux le caractère de l’essai. Au cours des 12 derniers mois, j’ai également monté une vingtaine de versions, d’abord sans son, parce que je n’ai pas eu l’occasion de me concentrer sur le son que je considère comme si important dans le film. Jusqu’à ce que je prenne conscience d’une bande son très spéciale en été. Cette piste correspond parfaitement à mes plans et à mes idées sur l’aspect du film. Elle vient du célèbre compositeur de musique contemporaine Philip Glass de New York, du légendaire film d ´essai et film d’avant-garde Koyaanisqatsi de 1982, et je n’aurais jamais osé rêver d’utiliser cette musique pour mon court métrage. J’ai maintenant la confirmation finale du label de New York pour les droits mondiaux pour les festivals de films de la piste. Certains de mes amis du cinéma m’ont conseillé de ne pas utiliser ce titre pour mon essai, car il est très bien documenté par le film original, Koyaanisqatsi. Mais je m’en libère. Je ne veux pas non plus faire un «petit court métrage de Koyaanisqatsi», mais plutôt offrir le meilleur possible à mon film d ´essai et aux vols d´étourneaux .

... et maintenant j'ai besoin de toi !

En tant que photographe indépendant et en tant que réalisateur indépendant d’art et de courts métrages, j’ai l’habitude de concevoir mes projets de telle sorte que je puisse les réaliser moi-même. L’exposition photographique «Schwärmen von Schwärmen» à la Stellwerk Basel Galerie début 2018, par exemple, a été entièrement financée par moi-même. Il fallait s’y attendre. Le court métrage se présente différemment. J’ai ici un nombre étonnamment élevé de clips de haute qualité, sur lesquels je n’ai même pas été capable de me concentrer jusqu’à aujourd’hui. Je suis très heureux que Philip Glass m’ait promis les droits cinématographiques pour ce titre, ce qui est à la fois un honneur et un défi. C’est pourquoi je veux mettre toute ma minutie dans la post-production, afin de pouvoir monter mes enregistrements sur le cadre de la piste avec précision. Bien que je considère les droits de licence comme étant très amicaux et comparativement bas, et que la direction les considère comme des films d’art à but non lucratif, ils me présentent de nouveaux défis en plus des autres postes. Par exemple, le visionnage très long des films et la sélection parmi les quelque 300 clips actuellement produits, le temps nécessaire à la préparation conceptuelle de ces séquences sélectionnées, les coûts du mastering numérique en termes d’exposition, de couleur et de conception sonore (outre la musique, d’autres éléments tels que les tons originaux sont également inclus), les sous-titres et le montage cinématographique précis en image. Je dois également procéder à la mise à niveau technique du matériel et des logiciels.

Dans le cas merveilleux où j’atteindrais mon objectif ici et recevrais d’autres montants au-delà de 100%, je me rapprocherais encore plus de mon installation immersive des vols d´étourneaux planifiée . That would be heavenly :)

Ainsi, avec chaque franc / euro, vous m’aidez à réaliser ce court métrage de fiction si bien qu’il trouvera sa place dans les festivals de cinéma du monde entier.

Merci beaucoup pour votre soutien !