Ce centre d’accueil et de vie en Thaïlande héberge des enfants qui ont fui la pauvreté et les conflits. Grâce à ton aide, ils ont la possibilité de vivre dans un endroit sûr et d’être scolarisés.

CHF 8’590

102% de CHF 8’400

"102 %"
Comment ça fonctionneä

Le principe du «tout ou rien» s’applique: l’argent ne sera reversé au projet qu’à condition d’avoir atteint ou dépassé l’objectif de financement.

72 contributeur*rices

Clôturé avec succès le 6.3.2022

Quel est le but du projet ?

Depuis plus de 15 ans, le centre d’accueil du Wat Arunothai, dans le nord de la Thaïlande, héberge des enfants et des jeunes migrants qui ont quitté leurs villages au Myanmar, l’ancienne Birmanie. Virote Nanta, un moine bouddhiste, a créé, dans son temple, un lieu sûr pour les enfants abandonnés et en situation de pauvreté.

Le foyer d’accueil est situé dans le village de Nong Ook, dans la province de Chiang Mai, à quelque pas de la frontière birmane. Les enfants du Wat Arunothai reçoivent de la nourriture, des vêtements, des médicaments et ont la possibilité d’aller à l’école. L’objectif du projet est de collecter des fonds pour le centre et offrir ainsi un meilleur avenir à des enfants qui, autrement, n’auraient aucune perspective.

Ce projet nous tient particulièrement à cœur. Nous avons fait la connaissance des enfants du Wat Arunothai il y a quelques années et leurs histoires de souffrance et d’abandon nous ont profondément touchés. Nous nous rendons régulièrement en Thaïlande en tant que bénévoles, souvent pendant nos vacances professionnelles, pour organiser des cours d’école et des activités ludiques.

Les sourires des enfants et la lumière dans leurs yeux nous ont appris que chaque geste, même le plus petit, peut faire la différence.

Pourquoi est-ce important ?

Des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux enfants, ont dû quitter leurs maisons dans l’État shan, au Myanmar, en raison des conflits armés et de la pauvreté dans les zones rurales. Leur espoir est de trouver une vie meilleure en Thaïlande.

L’ancienne Birmanie est le théâtre de violences, de persécutions et de violations des droits fondamentaux depuis des décennies. La situation s’est aggravée ultérieurement avec le coup d’État militaire de février 2021. Les généraux birmans ont écrasé dans le sang les revendications de démocratie et de liberté, renvoyant le pays aux années les plus sombres de son histoire.

En Thaïlande, les personnes fuyant l’État shan ne sont pas reconnues comme des réfugiés. Elles sont contraintes d’accepter des emplois dangereux et sous-payés pour survivre. Les parents n’ont souvent pas la possibilité de s’occuper de leurs enfants et de nombreux mineurs sont livrés à eux-mêmes. Sans des structures telles que le centre d’accueil de Wat Arunothai, ils risquent de devenir des victimes de la traite des êtres humains, de l’industrie du sexe ou du trafic de drogue.

Comment l'argent est-il utilisé ?

L’argent récolté sert à acheter de la nourriture, de l’eau, des vêtements, des produits pour l’hygiène personnelle et du matériel scolaires. L’association effectue un suivi des montants versés au Wat Arunothai. Un franc par jour suffit à assurer la nourriture, le logement et la scolarité d’un enfant.

L’objectif est de soutenir les 23 jeunes actuellement hébergé au foyer pendant au moins un an. Tout montant supplémentaire récolté permettrait de soutenir davantage d’enfants et de garantir la pérennité du soutien.