Notre projet consiste à créer un atelier de transformation des fèves à la tablette pour particuliers et professionnels.
Nos recettes sont uniques et authentiques.

CHF 26’392

114% di CHF 23’000

"114 %"
Come funzionaä

Vale il principio del «Tutto o Niente»: la somma raccolta verrà corrisposta al progetto, solo se esso avrà raggiunto o superato l’obiettivo di finanziamento.

81 sostenitori

Concluso con successo il 9.8.2018

Création de chocolats dans le respect de la nature et des hommes

Vous souhaitez redécouvrir le goût authentique du cacao ? Vous souhaitez manger un produit sain, en direct du producteur à un prix raisonnable ? Alors ce projet pourrait fortement vous intéresser.

Tout commence en 2007 par un coup de foudre. Vivant en Suisse, pays du chocolat et ayant des terrains agricoles au Cameroun (4ème producteur mondial de cacao à l’époque), il nous paraît évident de nous lancer dans l’aventure du Chocolat !

L’aventure cacao démarre en juillet 2011. L’objectif final étant de créer des emplois dans les zones rurales à l’Ouest du Cameroun et de travailler en totale intégration avec les populations locales. Serges ayant beaucoup de contacts avec les chefs de village, nous pouvons avancer sereinement.

Les lieux de plantation ne sont pas choisis au hasard. Chaque terroir a sa spécificité :

  • Dans la Vallée de Sanki à l’Ouest du Cameroun, la terre volcanique est très fertile pour les cultures en général. Sous ce climat chaud et humide, cette terre riche en sels minéraux, tels que Potassium, Sodium, Magnésium, Calcium, Sélénium, favorise l’élevage et l’agriculture.
  • Dans la région du Centre, à Ayos, la terre rouge est très riche en fer. Elle est caractérisée par un bon drainage et une bonne perméabilité qui favorise particulièrement la culture du cacao par exemple.

Nous commençons à planter les premiers arbres en avril 2012, entourés par un agronome agréé, pour faire évoluer les arbres. Comme tous les fonds proviennent de nos ressources personnelles, il faut trouver des solutions pour que la plantation s’autofinance au maximum. Dans un premier temps, un puits est creusé en bord du champ pour l’irrigation des plantations. Afin d’amender correctement les terres des cacaoyers, nous construisons une ferme avec 200 cochons, nourris par les cultures de maïs et de tomates de la ferme, afin d’utiliser leurs fientes comme engrais.

Nous plantons également des bananiers de plantain au milieu des cacaoyers. Les racines du bananier se gorgent d’eau ce qui permet une irrigation en continu pour les cacaoyers. De plus, les grandes feuilles du bananier permettent de faire de l’ombre durant la saison sèche aux cacaoyers et leurs feuilles sont ensuite utilisées pour la fermentation des fèves afin de rester au plus proche du savoir-faire traditionnel.

Après une grande frayeur avec un troupeau de bœufs qui sont passés très près des plantations, nous avons décidé de planter des arbres fruitiers tout autour afin de créer une barrière naturelle. Ceci permet de limiter l’accès aux plantations, d’éviter que les bœufs traversent en piétinant tout sur leur passage, de limiter les vols de cabosses (plus facile de manger des mangues que des cabosses) et de permettre aux employés de se nourrir aisément lorsqu’ils doivent rester au champ plusieurs jours de suite.

En 2016-2017 : c’est la 1ère récolte !

Nous explorons les canaux de vente internationaux. De nombreux intermédiaires maitrisent ce marché. Or, le Cameroun ayant un déficit de reconnaissance sur la qualité de son cacao, ces intermédiaires ne savent pas valoriser notre produit de qualité. De ce fait, l’idée de créer notre propre chocolat apparaît comme une évidence : être INDEPENDANTS de tous les intermédiaires pour proposer un produit de qualité en DIRECT DU PRODUCTEUR. Avec l’aide d’amis, nous commençons à créer nos propres tablettes de chocolat de manière artisanale. Face aux retours tellement positifs de notre entourage et de professionnls de renom, nous décidons de professionnaliser la confection de nos produits.

L’ETAT D’ESPRIT

Dès le début, il est clair pour nous que ce projet est plus qu’une simple entreprise, c’est avant tout une aventure humaine gagnant-gagnant.

Durant des années, nous nous attelons à professionnaliser le personnel autour de la culture d’un cacao d’exception. Afin de fédérer des équipes fiables et fidèles, nous nous investissons dans l’idée d’apporter du confort à la vie quotidienne des villageois :

  • Permettre aux femmes des villages voisins d’utiliser les puits, plutôt que de parcourir des dizaines de kilomètres pour atteindre un point d’eau.
  • Laisser à disposition les arbres fruitiers entourant les champs afin d’améliorer les ressources alimentaires

Derrière ces anecdotes qui peuvent paraître anodines, il est important de comprendre que la philosophie du projet réside dans le fait que la qualité de vie des employés va avoir une incidence essentielle sur la qualité de leur travail.

Notre particularité

Nous souhaitons distribuer à travers la marque Cocoa Valley un chocolat d’exception produit sans intermédiaire de l’arbre à la tablette (Farm To Bar).

Le procédé de BEAN TO BAR consiste en huit machines qui, par opérations successives, permettent de passer de la fève au chocolat ou aux produits finis.

La chaîne de machines retenues a déjà été testée chez le fournisseur « grandeur nature » avec les fèves issues de notre plantation camerounaise. Le BEAN TO BAR est le mode de production privilégié par tous les grands chocolatiers qui produisent eux-mêmes leurs chocolats (Pierre Marcolini par exemple).

Là où les grandes marques rencontrent des difficultés d’approvisionnement, de qualité et de pérennité, Cocoa Valley garantit une STABILITE DE PRODUCTION inégalable puisque, seul propriétaire-cueilleur-transformateur. C’est cet avantage concurrentiel qui a initié le détournement de l’expression « BEAN TO BAR » en « FARM TO BAR ».

Notre projet est de reproduire les codes du vin, la notion de terroir, récolte et assemblages des diverses fèves cultivées.

A quoi votre soutien va servir

Le financement actuel a pour but la création du lieu de transformation afin de pouvoir créer le chocolat en tant que produit fini et donc de pouvoir le commercialiser sans intermédiaire. La production sera effectuée par nous-même, parrainés par des chocolatiers de renom.

Tout nous conforte aujourd’hui dans notre idée que la passion qui transpire de notre projet, combinée à notre forte expérience et au volet humaniste du projet seront les atouts majeurs de notre réussite. Nous espérons vivement que ces quelques lignes vous auront permis de le sentir également et de vous donner envie de nous accompagner de manière volontaire dans ce projet.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN